yen201.jpgEn début de séance, la monnaie unique européenne affichait une légère avance face au dollar et au yen tandis que la devise américaine connaissait une belle remontée face à a devise nippone suite aux propos du ministre adjoint des finances, Kazuyuki Sugimoto. Ce dernier a en effet affirmé que l'excessive volatilité du marché des changes n'est pas souhaitable. Une telle déclaration faisait évidemment référence à la remontée du yen face aux autres devises, profitant de l'aversion pour le risque, qui a pour conséquence de pénaliser fortement les exportations de l'archipel et donc, la reprise de la croissance japonaise. Ces propos ont eu un effet immédiat sur le marché dans les échanges asiatiques avec la remontée du dollar face au yen.

Du côté de la zone euro, la monnaie unique européenne s'affiche plutôt en bonne forme face aux autres devises en dépit des chiffres de la croissance révisés à la baisse. Vendredi dernier, le marché des changes a dû en effet encaisser la nouvelle d'une contraction de 2,5% de l'économie de la zone euro au premier trimestre. Toutefois, grâce au rebond des bourses hier, poussées par le relèvement des recommandations sur Bank of America et Morgan Stanley, la monnaie unique européenne a commencé son renforcement en fin d'échanges européens. Celui-ci se poursuit aujourd'hui mais, selon la plupart des analystes du marché des devises, les faibles perspectives de croissance dans la zone euro et les inquiétudes qui ressurgissent sur le secteur bancaire devraient inciter les investisseurs à la prudence et peser, sur le moyen terme, sur le taux de change de la monnaie unique européenne.