euro-contre-le-dollar.jpgBien que le dollar soit toujours sous pression en raison de l'accroissement du déficit américain et du goût pour le risque des investisseurs, il a fini la semaine de trading en hausse face à un euro affaibli.

En effet, la monnaie unique européenne est apparue en petite forme sur le marché des changes aujourd'hui en raison des prises de bénéfice et d'un recul de la production industrielle en avril dans la zone euro.

Ainsi, l'euro s'affichait en dessous de 1,40 dollar aujourd'hui mais ce mouvement de baisse de la monnaie unique est considérée simplement comme une correction par les analystes en raison de l'approche du week-end. Les investisseurs ont en effet souhaité prendre leurs gains.

Toutefois, les chiffres de la production industrielle ont une nouvelle fois souligné que l'Europe est à la traîne en matière de reprise de l'activité. Les chiffres de la production industrielle ont reculé de 1,9% en avril par rapport au mois précédent, soit une baisse de 21,6% sur un an, un record depuis 1990. Par ailleurs, les prix de gros ont accusé leur plus forte baisse sur un an depuis 1986 outre-rhin tandis que les prix à la consommation en France ont enregistré une baisse de 0,3% au mois de mai par rapport à la même époque l'année dernière.

Toutefois, bien que le dollar se soit montré plus ferme aujourd'hui, notamment à l'ouverture des échanges amériains, il est peu probable qu'il continue sur un mouvement de hausse sur le marché des changes, subissant ces dernières semaines une forte pression.

Enfin, la livre sterling s'est stabilisée aujourd'hui face à l'euro et au dollar alors qu'elle a atteint des plus hauts depuis des mois face à ces deux monnaies.