dollarpoundeuro-dice.jpgContinuons aujourd'hui notre série d'articles destinés au day-trading avec, en focus, le money management.

1. Définition du money management

Le money management a pour objectif de prémunir au maximum le trader contre les aléas du marché des changes, telle que la volatilité. Une bonne stratégie de money management peut clairement faire la différence entre un trader perdant et un trader gagnant, c'est pourquoi il convient d'être bien attentif aux conseils qui vont suivre. Au premier abord, la nécessité de protéger son capital semble évidente à tous les traders, même aux débutants. Cependant, rapidement, il apparaît qu'il est assez difficile de mettre en pratique une bonne stratégie de money management. Une telle stratégie intervient notamment lors du passage crucial du compte démo au compte réel et permet d'éviter certaines mésaventures. Plusieurs moyens sont à la disposition des traders afin de mettre en oeuvre une gestion des risques efficace : il peut s'agir notamment de s'imposer une période spécifique de trading dans la journée, correspondant à un marché particulier, ou bien encore limiter les lots de trading. En résumé, il est surtout question de rigueur. Deux règles peuvent au minimum être suivie en matière de money management, la première a trait au contrôle de ses pertes et la seconde à l'utilisation des lots.

2. Règle n°1 : savoir contrôler ses pertes

Un trader doit apprendre une chose avant de commencer sur le marché des changes, c'est qu'il est certainement plus important de savoir contrôler et limiter au maximum ses pertes plutôt que de gagner de l'argent. En effet, avant de gagner de l'argent, encore faut-il préserver son capital qu'il s'agit ensuite de faire fructifier par des placements judicieux. En d'autres termes, un trader doit apprendre à éviter des pertes incontrôlées qui sont d'autant plus faciles que les plateformes de trading permettent de passer des ordres d'un simple clic.

Au premier abord, il semble évident qu'il faut savoir contrôler ses pertes. Cependant, la pratique enseigne que c'est beaucoup plus difficile. En effet, un trader qui commence à perdre a tendance à continuer de trader afin de se « refaire », en saisissant des opportunités qui, rétrospectivement, n'en sont pas vraiment. Le risque d'un tel scénario est d'assister à des pertes qui sont devenues incontrôlables, conduisant à la perte de la quasi-totalité voire de la totalité du capital investi. Afin d'éviter de tels déboires, plusieurs outils sont à la disposition des traders sur les plateformes, notamment les stop loss.

3. Règle n°2 : utiliser des lots de taille appropriée

La deuxième règle cruciale en matière de money management est d'utiliser des lots de taille appropriée. Il n'existe pas, en l'occurrence, de formule magique mais la sagesse conseille plutôt d'utiliser des lots de petite taille. Chaque trader a sa propre résistance au risque, qui peut différer de beaucoup d'un trader à un autre, mais, en règle générale, il convient d'appliquer le conseil suivant : ne jamais utiliser un lot de taille conséquente si votre capital initial est faible.

Conseil de day-trading : les petits comptes
Conseil de day-trading : les erreurs fréquentes

Conseil de day-trading : rester flat
Conseil de day-trading : Metatrader