cac_40.jpgFini le dollar et le yen! Vive l'euro, le dollar canadien, le dollar australien et les autres devises exotiques! La sortie de crise est proche, tous les investisseurs en conviennent. Cependant, ils n'escomptaient pas qu'elle soit si proche pour la zone euro. En effet, suite au rebond de l'activité dans la zone euro, les analystes et les investisseurs du marché des changes se sont empressés d'avancer le scénario d'une reprise dès le troisième trimestre. Rappelons seulement au passage que la Banque Centrale Européenne ne table sur une reprise de l'activité qu'à l'horizon 2010, probablement aux alentours du deuxième trimestre. Certes, Francfort est connu pour sa prudence.

Toutefois, avancer la reprise au troisième semestre semble assez présomptueux. Pour l'instant, seuls l'Allemagne et la France ont renoué avec la croissance alors que de nombreux pays de l'euroland, souvent de poids comme l'Espagne, continuent de s'enfoncer dans la récession. Peu importante, les investisseurs ont exprimé leur satisfaction à la suite de la publication de l'indice PMI qui a atteint son plus haut niveau depuis quinze mois et l'ont fait connaître en achetant des euros. La monnaie unique européenne s'est ainsi inscrite à un excellent niveau, grimpant au dessus de 1,43 dollar.

L'enthousiasme fut évidemment contagieux puisque le pétrole a atteint son plus haut niveau depuis le mois d'octobre tandis que le CAC 40 a touché un nouveau plus haut de l'année, à 3557 points aujourd'hui.