forex-en-france.jpgL'actualité des marchés:

- Les actions US ont baissé fortement vendredi suite à de mauvaises nouvelles économiques et des dépenses des consommateurs plus faibles que prévues. Dans la logique des choses, les obligations des du gouvernement américain ont légèrement augmenté, avec un rendement baissant de 0.1% à l'extrémité de la courbe.

- Les marchés asiatiques, suivant la lancée des marchés américains, sont en forte baisse ce matin, malgré une amélioration des données économiques chinoises.


- Aux Etats-Unis, la banque CIT, l'une des plus vieilles banques commerciales aux Etats-Unis, a déposé le bilan et s'est mise sous la protection du Chapitre 11 pour engager sa réorganisation.

- Peu de mouvements sur le marché des devises ce matin. Les devises scandinaves sont stables.


La situation sur les marchés:

Les marchés actions aux Etats-Unis ont connu leur plus grande baisse journalière depuis le mois de mai dernier vendredi, suite à de mauvaises nouvelles sur le marché de l'immobilier et de la consommation. Les ventes de nouveaux appartements ont baissé de manière inattendue en septembre, de même que la consommation personnelle, qui a reculé de 0.5%. La confiance des consommateurs a elle aussi reculé. Ces nouvelles sont venues après les bons résultats du troisième trimestre du PIB américain et ont brutalement retourné le sentiment.

Comme d'habitude, ce qui était mauvais pour les actions a été positif pour les obligations, où on a enregistré des huasses, avec un rendement qui a baissé de 0.1% à l'extràmité de la courbe.

Les économies asiatiques semblent être capables de mieux gérer la crise. Les chiffres chinois de la production pour le mois d'octobre ont montré que la reprise se renforce, alors qu'on voit le PMI monter à 55.2, le plus haut niveau en 18 mois et au-dessus des attentes, situées à 54.

Malgré les bonnes nouvelles en provenance de Chine, les marchés asiatiques ont suivi le mouvement américain avec la plupart des indices en baisse de 1% à 2% ce matin.

En enregistre en outre aujourd'hui la quatrième plus grosse faillite de l'histoire des Etats-Unis, avec le dépôt de bilan de CIT, un groupe centenaire spécialisé dans le crédit aux petites et moyennes entreprises. CIT a des actifs à hauteur de 71 milliards de dollars, ce qui en fait la quatrième plus grosse faillite de l'histoire. Cette faillite ne facilitera pas la reprise du crédit pour le marché des PME américaines.

Aujourd'hui, le chiffre clé est aux Etats-Unis, les données ISM de la production pour le mois d'octobre. Dans l'Euroland, nous aurons les chiffres finaux des PMI.

Sur le marché des devises, le dollar s'est affaibli quelque peu contre l'Euro et a rebondi contre le Yen mais les mouvements sont modestes ce matin. Le SEK et le NOK ont été stables contre l'Euro après le déclin significatif de vendredi, quand les deux monnaies se sont affaiblies à la suite du marché des actions.

Le dollar s'est renforcé la semaine dernière suite au retour de l'aversion au risque. En dépit de la confirmation de la reprise économique aux Etats-Unis, les acteurs du marché sont inquiets quant à la possibilité de maintenir le rallye dans les avoirs risqués.

Le rapport ISM de cette après-midi pourrait donner aux investisseurs la confiance nécessaire alors que nous nous attendons à voir l'indice être positif. Nous pensons qu'à l'image de ce qui s'est passé ces derniers mois, une bonne surprise sur les données économiques devrait pousser au renforcement de la paire EUR/USD en soutenant les avoirs risqués.

En Scandinavie, nous verrons l'indicateur de crédit norvégien. Nous nous attendons à une nouvelle baisse, mais pas de quoi faire trop bouger le marché. En Suède, l'indicateur PMI sera publié, et si le chiffre sort au-delà de 50, nous aurons la confirmation que l'économie suédoise, tournée vers l'exportation, s'améliore grâce à l'économie internationale.

De bons chiffres devraient soutenir la paire EUR/SEK mais celle-ci reste malgré tout plus largement liée à l'appétit du risque en général.

N'oubliez pas vos stops !