g20.jpgL'actualité des marchés:

- Les marchés actions ont poursuivi leur hausse vendredi en dépit de chiffres du chômage décevants aux Etats-Unis. Les marchés asiatiques ont fermé en légère hausse ce matin.

- Les dirigeants du G20 se sont mis d'accord sur la poursuite des politiques de soutien à l'économie, mais sont en désaccord sur la nécessité d'une taxe de Tobin.

- L'USD est plus faible devant le silence du G20 sur les devises. Les devises pro-cycliques gagnent.

- Retour des craintes inflationnistes.

La situation sur les marchés:

Les marchés actions ont mis de côté les faibles résultats économiques de vendredi aux Etats Unis au profit des bons résultats des sociétés. Le S&P500 a terminé en légère hausse, tirant les marchés asiatiques également à la hausse ce matin.

La réunion du G20 de ce week-end n'a pas réservé de grandes surprises. Les dirigeants du G20 se sont mis d'accord pour maintenir les politique de soutien à l'économie jusqu'à ce que la reprise mondiale soit assurée, selon un communiqué publié au terme de leur réunion.

"Les conditions économiques et financières se sont améliorées grâce à nos mesures coordonnées contre la crise", ont indiqué les ministres, notant que "la reprise est incertaine et reste dépendante des politiques de soutien, et le niveau élevé du chômage reste une inquiétude majeure".?

"Pour rétablir la santé de l'économie mondiale et du système financier, nous avons convenu de maintenir les mesures de soutien à la reprise tant que celle-ci ne sera pas assurée", ont dit les ministres du G20.?

La Grande Bretagne a apporté son soutien à la taxe dite de Tobin, sur les marchés financiers, mais les Etats-Unis ont annoncé clairement qu'ils ne soutiendraient pas une telle mesure.

Une politique sur le marché des devises sera sans doute part d'une nouvelle architecture financière internationale et la pression devrait monter pour une appréciation du Yuan. Cependant, il n'y a pas eu d'annonce spécifique concernant les devises et l'USD s'est affaibli en réponse à ce manque, pour s'établir de nouveau au niveau de 1.4966 ce matin.

Les marchés sont de nouveau anxieux face à l'inflation, et le FT a un article dans son édition d'aujourd'hui selon lequel cette peur pourrait avoir des conséquences à terme sur l'attitude de la Fed, qu ipourrait ne pas avoir d'autre choix que de relever les taux.

Le prix de l'or continue sa marche en avant avec un prix de 1'105 USD l'once ce matin, devant une demande portée par un dollar faible et des risques d'inflation. Certains analystes ont fait par néanmoins de leur peur de voir se créer une bulle spéculative autour de l'or.

En Europe, on attend les chiffres de la production industrielle pour le mois de septembre, ce qui devrait donner une bonne direction de la situation dans l'Euroland.

Aux Etats-Unis, on attend le sondage d'opinion de la Fed pour le quatrième trimestre de l'année sur les conditions du crédit. Le sondage donne des informations importantes sur les développements récents sur le marché du crédit aux Etats-Unis.

Sur le marché des devises , en dépit du silence du G20, les déséquilibres sur le marché mondial continuent à être un thème central des politiques mondiales. L'EUR/USD est remonté quelque peu et voit de nouveau le niveau de 1.50 en ligne de mire.
Avec les futures et les matières premières qui continuent à monter et le sentiment du risque qui continue d'être à la hausse, nous continuons à nous attendre à des gains pour les devises pro-cycliques, telles que le NOK, le SEK, l'AUD, le CAD, ou encore le NZD.

La prudence est mère de toutes les vertus, alors faites bien attention à ne pas oublier de mettre des stops !