rouble2_bbc203.jpgLa banque centrale russe a mis en garde aujourd'hui le marché contre une envolée du cours du rouble alors que la devise russe a atteint son plus haut niveau depuis le mois de décembre dernier face au dollar vers midi.

Le chef des opérations d'open market de la banque centrale, Sergueï Chvetsov, a notamment affirmé que « le rouble n'évoluera pas toujours dans un seul sens ». Cela accrédite l'intention de la banque centrale de nouveau intervenir sur le marché des changes afin d'éviter que la devise russe ne s'apprécie trop. La denière intervention de l'institution remonte d'ailleurs à aujourd'hui, avec l'achat de 700 millions de dollars, après avoir déjà acheté pour 15 milliard de dollars le mois dernier.

Afin de réduire la pression qui s'exerce en ce moment sur la monnaie russe, du fait notamment des opérations de carry trade financées en dollars, la banque centrale a affirmé qu'elle entend injecter de nouveau des liquidités dans l'économie et surtout a promis de nouvelles baisses de taux d'intérêt. En théorie, une telle opération devrait réduire la pression sur le rouble pour un certain temps.

Depuis le mois d'avril, la Russie a réduit de 350 points de base son taux de refinancement mais celui-ci reste toujours largement au dessus de celui des Etats-Unis, de la zone euro ou encore du Japon, ce qui favorise les opérations de carry trade.

Cependant, si une baisse des taux pourrait réduire la pression sur le rouble, elle pourrait aussi accroître les tensions inflationnistes selon la Banque Mondiale, qui ont été plutôt contenues jusque là. Sachant que le pouvoir russe tient à éviter un nouveau traumatisme à sa population et que Vladimir Poutine reste très attentif à la hausse des prix, il est probable que les baisses de taux à venir soient de faibles ampleurs.