obama.jpgL'actualité des marchés:

-       Hier soir, la session a été très calme, avec un marché en légère baisse.

-       L’EUR/USD et l’USD/JPY sont en baisse, comme les devises scandinaves.

-       Retour des craintes d’une bulle des avoirs chinois.



La situation sur les marchés:

Les marchés actions ont été très tranquilles hier soir, avec une très légère baisse en fin de session. Un repli des actions technologiques a poussé le marché à la baisse, mais dans l’ensemble, pas très significatif. Des débuts de construction décevants ont pesé sur le marché en ravivant les craintes d’une reprise en forme de W sur le marché immobilier, c’est-à-dire une nouvelle baisse avant sa stabilisation.

Le marché obligataire a été contrasté, avec les rendements à maturité de 2 ans à la baisse, alors que ceux des obligations à maturité de 30 ans ont terminé à la hausse. Une inflation de base plus élevée que prévu a pesé sur les obligations.

L’or a atteint un nouveau record, un de plus, au niveau de 1152 USD l’once, avant de se replier quelque peu en fin de session.  

Un article du Financial Times d’aujourd’hui met en garde devant la création d’une bulle des avoirs chinois. Cet article s’ajoute à une longue liste de mises en garde sur la situation en Chine, où la forte croissance de long terme, couplée d’un taux d’intérêt très bas, encourage la création de bulles dans divers secteurs de l’économie, y compris à la bourse.

Le premier sondage du mois de novembre, Empire, a été une grosse déception. On attend donc aujourd’hui les chiffres de la Fed de Philadelphie en espérant des résultats plus optimistes, dans la mesure où on s’attend à ce que les résultats d’Empire sont plutôt l’exception que le signe d’une rechute. Evidemment, le marché action sera influencé par ce chiffre, et, en conséquence, l’USD et les devises étrangères également.

On attend aussi les chiffres hebdomadaires du chômage, qui ont une importance cruciale, dans la mesure où une reprise sans amélioration durable de l’emploi sera difficile.

Sur le marché des devises, la paire EUR/USD s’est traitée à la baisse hier. A la fois l’EUR/SEK et l’EUR/NOK sont montés hier soir à leur plus haut niveau en cinq jours. L’USD/JPY était quant à lui en léger repli, au niveau de 89.0.
Aujourd’hui, les chiffres des ventes de détail vont avoir une importance capitale sur le comportement du GBP.

En Scandinavie, les chiffres du chômage seront publiés en Suède, et on s’attend à une nouvelle hausse.

De manière générale, nous l’avons répété à de très nombreuses reprises ces derniers mois, le dollar est corrélé négativement par rapport au marché des actions, entre autres suite au développement des « carry trade » basés sur le dollar. De plus, les déficits énormes des Etats-Unis soutiennent la faiblesse chronique du billet vert. Il est intéressant dans cette optique de noter les paroles du Président Barack Obama, selon lequel un trop gros déficit budgétaire risquait de provoquer une deuxième vague de récession. Cette déclaration semble peut-être indiquer un retour à la raison et au contrôle des déficits délirants de ces deux dernières années.

De son côté, Ben Bernanke a déclaré que la Fed continuerait de suivre attentivement le développement du dollar, bien que le taux d’intérêt ne serait pas remonté avant longtemps.

N’oubliez pas vos stops !