franc_suisse.jpgL'actualité des marchés:

- Le sentiment du risque s’est détérioré sur les marchés asiatiques, qui ont fermé en baisse importante. Les marchés européens suivent le rythme et baissent aussi.

- L’USD se renforce quelque peu après la déconfiture de hier.

- Après avoir passé le seuil de la parité, le CHF va dans tous les sens face à l’USD et à l’EUR, suite à une probable intervention de la BNS sur le marché.

La situation sur les marchés:

En dépit d’une légère hausse sur les marchés sur les marchés américains hier, les marchés asiatiques et européens sont en baisse. La hausse de hier a en effet été très concentrée sur les actions des sociétés liées aux matières premières, suite à la forte hausse de leurs prix. Cependant, le sentiment est tourné sur les marchés asiatiques, suite à un JPY en retour de forme mais surtout car le marché est plombé par des craintes concernant la valorisation des sociétés. En passant, le Nikkei enregistre son cinquième jour de baisse sur les six dernières sessions.

Le prix du baril a pris plus de 2% avant de reculer un peu hier soir. L’or a établi un nouveau record à 1193 USD l’once. L’objectif des 1200 est maintenant à portée de main.

On n’attend pas grand-chose des marchés aujourd’hui avec la fermeture de Thanksgiving. Dans l’Euroland, on aura les chiffres des flux de prêts mensuels, ce qui devrait donner des indications pour la prochaine et importante réunion de Directoire de la BCE .

Sur le marché des devises, malgré Thanksgiving, le marché reste très actif, après la folle journée de hier, qui a vu entre autre un écroulement de l’USD face à toutes les monnaies principales et le passage de la paire USD/CHF sous le seuil de la parité, ce que  nous attendions depuis déjà longtemps. L’USD a aussi enregistré un niveau le plus bas de l’année face à l’Euro, avec une clôture à 1.5137. Dans le cadre de cette paire, il n’y a pas de résistance importante avant 1.5285. Face au JPY, l’USD est tombé à 86.5, son niveau le plus bas depuis 1995. Ce matin, dans le contexte de la faiblesse sur le marché des actions, l’USD se reprend quelque peu et se traite à nouveau légèrement au-dessus de la parité avec le CHF, alors qu’il est possible que la BNS soit intervenue sur le marché pour influencer la paire EUR/CHF, ce qui a créé un effet sur l’USD également. Le NOK et le SEK sont en légère baisse face à l’Euro, alors que l’AUD et le NZD sont sous pression, ce qui n’est pas une situation usuelle alors que les prix des matières premières sont en hausse. Il faut mentionner dans ce contexte l’annonce de la Banque centrale de Russie, qui a dit qu’elle allait inclure des CAD dans ses réserves, probablement aux dépends de l’USD. Cette réaction montre que l’USD est toujours très sensible à des nouvelles selon lesquelles les banques centrales diversifient leurs réserves en vendant des USD.

En Scandinavie, la Riksbank publiera son rapport de stabilité, qui inclut l’état du système bancaire suédois et leur capacité à résister aux pertes, ainsi que l’état du marché immobilier suédois et ses risques, ce qui pourrait donner lieu à des mesures régulatrices. 

En Norvège, on attend les données du chômage pour novembre, qui devrait être inchangé à 2.6%

N'oubliez pas vos stops !