chomage_zoom.jpgWall Street a enregistré une baisse surprise quelques minutes avant la fin de la séance hier, faisant rompre trois jours de hausse d'affiliée sur le S&P. L'indice ISM des services, qui est sorti nettement plus faible que prévu, a instillé le doute sur le marché américain. De plus, l'augmentation de capital de Bank of America et la cession de plus de 4 milliards de dollars d'actifs ont lourdement pesé sur l'évolution des indices.

Toutefois, la baisse de Wall Street s'est peu répercutée sur le marché des changes et notamment sur la paire EUR/USD qui évolue d'habitude dans le même sens que les indices américains. La paire affiche en effet son deuxième jour de consolidation sur le marché des devises alors que la Banque Centrale Européenne devrait vraisemblablement retirer ses aides d'urgence plus rapidement que prévu. De son côté, la paire USD/JPY semblait marquer une pause ce matin qui a continué à bien progresser tout au long de la semaine, éveillant les inquiétudes des responsables politiques japonais. La paire se traite aux environs de 88,13 yens en début de matinée, soit au même niveau qu'hier après midi. Enfin, la paire GBP/USD affiche toujours une forte volatilité sur le marché, se reprenant après une baisse importante hier.

Aujourd'hui, les investisseurs du marché des changes vont regarder de près les chiffres du chômage pour le Canada et les Etats-Unis qui devraient avoir un impact sur le marché. Le taux de chômage au Canada est attendu à 8,6%, soit à un niveau stable, tandis qu'aux Etats-Unis, il devrait sortir à 10,2%.