flash_info.jpgCopenhague, qui réunit depuis quelques jours le Sommet climatique mondial, est devenu le centre du monde. Plusieurs propositions ont circulé récemment afin de limiter le changement climatique, certaines fuites ayant d'ailleurs été reprises dans la presse.

La position de la France a été exprimée à l'ouverture du Sommet par le ministre de l'écologie, M. Borloo. Ce dernier a rappelé que la France est en faveur d'une taxe sur le transport aérien et maritime international et d'une autre taxe portant sur les transactions financières.

Cette dernière proposition rejoint certaines idées avancées par des ONG qui militent en faveur d'une taxe sur les transactions financières. Toutefois, nombreuses sont les ONG à s'inspirer de la taxe Tobin et à réclamer une taxe portant uniquement sur les transactions de change, qui serait à leurs yeux plus opérationnelle.

Il faudra attendre encore quelques jours afin de savoir ce que les pays représentés à Copenhague vont décider, en espérant qu'ils éviteront un consensus a minima.