carry-trade.jpgLa Japon affiche pour ces trois derniers mois une croissance au dessus des prévisions.

Tous les indices sont à la hausse à l'exception du secteur immobilier qui enregistre une baisse record de -7.8%.

Cette chute s'explique par la mise en place au mois de juin de nouvelles réglementations liées à de nouvelles normes parasismiques au japon.

Les analystes sont néanmoins encore pessimistes dans leurs prévisions.

 En effet  la chute des mises en chantier devrait avoir dans un avenir proche des conséquences économiques pour les entreprises de construction.

La montée des prix du pétrole devrait bientôt avoir un impact sur les ménages japonais dont les salaires sont toujours figés.

La croissance dopée par les très fortes exportations devrait elle aussi souffrir du ralentissement prévisible de l'économie américaine.

En accord avec les prévisions le taux directeur a été maintenu par la banque du japon à 0.50 %.

L'indice Nikkei a conclu 8 jours de baisse en terminant mardi à 0.46%.

Le japon est bien décidé à remonter ces taux pour éviter le carry-trade  qui crée une bulle spéculative autour de sa monnaie.

Pour cela Tokyo devra attendre un apaisement de la crise américaine ainsi qu'une croissance positive sur du long terme.