banque_dangleterre.jpgLa situation sur le marché

- Les avoirs à risque montent pour la deuxième journée consécutive.

- Les marchés asiatiques ont fermé en forte hausse.

- L'USD est en légère baisse, alors que le GBP monte.

- Les matières premières sont en hausse, dont le pétrole.

- Les obligations grecques se portent un tout petit mieux, comme leurs spreads, mais restent à des niveaux qui expriment un profond manque de confiance des marchés à leur égard.

Pour la deuxième journée consécutive, les avoirs à risque ont poursuivi leur hausse, après avoir enregistré une correction ces dernières semaines. Les raisons de cette correction pour l'instant ont été triples:

1)    La politique chinoise de resserrement du crédit.
2)    Les effets de la nouvelle régulation financière.
3)    Les risques dans la zone Euro, particulièrement ceux de la Grèce.

Cependant, les dernières nouvelles économiques ont été positives, comme les données de vendredi dernier du PIB américain l'ont montré. Les revenus des sociétés sont positifs, et d'après Bloomberg, 77% des sociétés ont surpassé les attentes des analystes.

Il semble donc que l'appétit du risque soit retourné sur les marchés, au moins pour l'instant, avec le S&P500 en hausse de 1.3%, et en Asie, une hausse généralisée, en particulier le Hang Seng, qui a terminé en hausse de 2.22%. 

En Europe, ce sont toujours les déficits grecs qui inquiètent les décideurs. La Commission européenne a exprimé son soutien pour le plan du gouvernement d'Athènes, même si le grand problème de ce plan réside dans le fait qu'il compte plus augmenter les revenus que couper les dépenses, ce qui est toujours un mauvais signe.

Les matières premières ont enregistré des gains significatifs hier, avec en particulier le pétrole qui a repris du terrain, et se traite actuellement autour des 78 USD le baril. Nous nous attendons à un prix moyen de 80 USD pour la première moitié 2010.

Sur le front macro-économique, on n'a aujourd'hui que des nouvelles économiques d'importance moyenne, en attendant les chiffres du chômage aux Etats-Unis ce vendredi. On continue bien entendu de suivre l'évolution de la situation en Grèce.
 
Sur le marché des devises, l'Euro se renforce face au dollar et se traite en ce moment au-dessus de 1.40. On trouve une résistance technique importante à 1.4029.

Sur la paire EUR/GBP, on enregistre une légère baisse avant la réunion de demain de la Banque d'Angleterre, qui devrait voir la Banque mettre fin à son programme d'achat d'obligations pour une valeur de 200 milliards de GBP. C'est une bonne nouvelle pour la Livre, qui semble être sous-évaluée, en dépit de son récent rebond. Cela pourrait même être une bonne opportunité de vendre la paire.

Les devises scandinaves, de leur côté, se sont traitées sans changements notables face à l 'Euro. La paire EUR/SEK se traite juste au-dessus de son support à 10.08, avec une résistance à 10.19.

De manière plus générale, les deux derniers jours ont montré que la corrélation positive entre l'EUR/USD, l'appétit du risque et les matières premières n'avait pas encore complètement disparu. Il semble que le marché se cherche encore et que nous soyons dans une période intermédiaire. Si le sentiment positif des marchés actions se poursuit, on peut donc s'attendre à revenir tester les niveaux de 1.40 de manière prolongée. 

On attend aussi la décision de la Banque de Norvège pour son taux d'intérêt, la première de l'année. Le taux devrait rester inchangé, à 1.75%.

N'oubliez pas vos stops!