asie.jpgLa session sur les marchés asiatiques s’est caractérisée, comme aux Etats-Unis, par une faible inflation, de bons chiffres économiques et des commentaires conciliants de banquiers centraux, ce qui a évidemment favorisé une session positive.

Le PNB chinois a connu sa plus forte expansion depuis 2007 au premier trimestre 2010, 11.9%, l’inflation a été moins importante que prévue, à 2.4% au lieu des 2.7% attendus, alors que les autres chiffres n’ont pas surpris les analystes.

Les officiels chinois du Bureau des statistiques ont commenté les chiffres économiques en disant qu’ils continueraient à maintenir une politique monétaire « modérée » et une politique fiscale proactive, tout en mettant en garde qu’ils pourraient avoir des difficultés à atteindre l’objectif annuel d’inflation de 3%, créant des spéculations selon lesquelles la banque centrale chinoise ne relèverait pas de sitôt le taux d’intérêt.

Les principaux indices asiatiques ont terminé en hausse, bien que la tendance positive atténuée en fin de session. Les officiels ont aussi dit que la reprise économique continuait de faire face à des difficultés, en dépit de l’excellent chiffre du premier trimestre, qui est de très bon augure pour l’atteinte de l’objectif de croissance économique de 2010, qui est de 8%. 

Par ailleurs, toujours en Chine, le Ministère du Commerce a de nouveau répété que le Yuan ne serait pas réévalué. Il a dit que le déficit commercial américain, et les problèmes économiques américains, ne devraient pas être mis sur le compte de la monnaie chinoise.

Au Japon, la presse spécialisée locale a spéculé que la BoJ ne changerait pas ses estimations économiques pour le mois d’avril. Le Gouverneur Shirakawa a aussi répété que le pays connaissait une reprise économique modeste et que les craintes d’une économie en W, soit une nouvelle rechute, s’estompaient progressivement.

En Corée du Sud, le ministre des finances a dit que es risques d’inflation sont faibles mais que l’incertitude économique restait importante, ce qui justifiait le flou sur la stratégie de sortie des plan de stimulus économique.

Sur le marché des devises, la Livre sterling s’est reprise malgré le retour de faiblesse de l’Euro face au dollar. La paire GBP/USD a testé le niveau des 1.55, l’EUR/USD était en baisse au niveau de 1.3630 et l’EUR/GBP a perdu 40 pips pour se retrouver à 0.8790.

La paire AUD/USD est restée presque sans changements autour du niveau de 0.9350, alors que la devise australienne continue à se battre avec le niveau de 0.94.

Au contraire, la paire USD/CAD semble être à un niveau confortable sous la parité, alors que l’AUD/CAD est tombé à 0.93.

Sur les marchés des matières premières, les prix du pétrole sont en hausse et se traitent au-dessus de 86 USD le baril, après la hausse de hier de plus de 2%. L’or est en baisse et se traite à 1157 USD l’once.

N'oubliez pas vos stops!