or_et_petrole.jpgSur le marché des matières premières, l’or a été le grand gagnant de la semaine écoulée, passant de 1146.05 à 1180.42 dollars l’once, son plus haut niveau de l’année. Le métal jaune a ainsi principalement profité de son statut de valeur refuge, face à la baisse des marchés actions.

Le baril de pétrole a également connu une belle remontée en fin de semaine, partant de 81.29 pour terminer à 86.17 dollars.

Dimanche, les ministres des Finances des pays de la zone euro se sont accordés sur un prêt de 110 milliards d’euros à la Grèce. Le prêt sera réparti à hauteur de 80 milliards pour l’Europe et de 30 milliards pour le FMI. Cet accord doit encore être accepté par les dirigeants des pays européens ce vendredi.


En Europe, conformément aux attentes, le taux de chômage est resté inchangé à 10%. L’inflation a quant à elle progressé de 1.4% à 1.5%.

Le baromètre conjoncturel suisse du Kof a été publié en hausse à 1.99, contre 1.93 précédemment.

Aux Etats-Unis, le PIB se situe en baisse à 3.2%, contre 5.6% précédemment. L’indice ISM de New York a progressé, passant de 423.2 à 429.4. L’indice des directeurs d’achat de Chicago a été publié en hausse à 63.80, contre 58.80 le mois précédent, alors que l’indice du sentiment des consommateurs de l’Université du Michigan régressait de 73.6 à 72.2.