wall_street.jpgLa séance de jeudi fut plutôt désastreuse pour les principales places financières mondiales. Toutefois, c’est la bourse américaine, Wall Street, qui a accusé la chute la plus importante avec une perte de près de 9% pour les trois grands indices boursiers de New York.

Face à cette chute historique, une enquête a été rapidement menée et, d’après les journaux américains, cette chute serait en fait attribuable à une erreur de trading provenant d’un employé de la banque Citigroup. La chaîne d’information CNBC, citant des sources anonymes, a expliqué qu’un trader aurait tapé par erreur « milliards » au lieu de « millions » en passant un ordre sur des actions Procter and Gamble, l’une des principales valeurs du Dow Jones. Cette information n’a pas pour autant été confirmée par la banque Citigroup mais tous les analystes s’accordent à dire que cette chute vertigineuse de Wall Street n’est pas seulement la conséquence de la crise grecque.

La société Procter and Gamble a affirmé de son côté ne pas savoir l’origine de la chute de son cours de bourse qui a baissé précipitamment à 20H47 heure de Paris de plus de 37%. Une telle baisse étant peu commune, l’entreprise a immédiatement pensé à une transaction erronée.

Cette affaire, bien qu’elle ne soit pas encore résolue, a mis au pilori les marchés électroniques et les systèmes qui permettent de faire des transactions de plus en plus rapides. Certains membres du Congrès américain ont ainsi demandé des explications alors que la bourse de New York mène son enquête.