angela_merkel.jpgA l’issue du sommet UE-Amérique Latine à Madrid hier, le président du Conseil européen s’est voulu rassurant sur la santé de la monnaie unique européenne, affirmant que les fondamentaux de l’euro sont « sains ».

Ces propos n’ont pas pour autant rassuré les marchés puisque la monnaie unique est tombée à un plus bas niveau depuis quatre ans suite à la décision de Berlin d’interdire les ventes à découvert à nu sur les dix plus grandes institutions financières du pays. Selon la plateforme de transactions électroniques EBS, l’euro a touché hier un plus bas à 1,2161 dollar sur le marché des changes.

Suite à l’annonce de Berlin, la Bourse de Wall Street a considérablement décroché, le Nasdaq accusant une baisse de 1,56% et le Dow Jones de 1,07%.

Enfin, ce matin, la chancelière allemande Angela Merkel, qui s’exprimait devant le Bundestag a affirmé que l’euro est en danger. "Chacun d'entre nous ici peut ressentir que la crise actuelle de l'euro est le plus gros défi auquel l'Europe a à faire face depuis des décennies, depuis la signature du Traité de Rome", a-t-elle dit. Suite à ces propos, la monnaie unique européenne a perdu plus d’un demi-cent pour tomber à 1,2145 dollar avant de rebondir par la suite à 1,2190 dollar sur le marché des changes.