euro_dollar_3.jpgMercredi après-midi, les marchés ont été secoués par des rumeurs selon lesquelles la Grèce envisagerait de sortir de l'euro. La monnaie unique s'est fortement appréciée jusqu'à ce que ces rumeurs soient démenties par un porte-parole du gouvernement grec.

Le G7, et principalement les Etats-Unis et le Royaume-Uni, ont fait savoir qu’ils voulaient soutenir l’euro. Cette annonce a fait remonter de manière significative la monnaie unique face aux principales monnaies.

Le spectre de l'inflation semble s'éloigner aux Etats-Unis et le scénario d'un relèvement des taux anticipé ne semble plus d'actualité suite à la publication de l’indice des prix à la consommation. En effet, pour le mois d'avril, les prix à la consommation ont été publiés en baisse de 0.1%, contre +0,1% anticipé par les analystes. Ce même chiffre hors énergie et alimentation s’avère inchangé, alors que le consensus tablait également sur une hausse de 0.1%.

Les stocks de pétrole brut ont enregistré une nouvelle hausse aux Etats-Unis. Elle s’est toutefois révélée moins forte que prévu à +200-000 barils pour la semaine achevée le 14 mai, contre 300’000 barils attendus.