euro10.jpg-    Les actions américaines ont terminé sur une note positive en dépit de ventes de détails plus faibles qu’attendues.

-    L’Euro a rebondi face aux principales devises.

-    Le Président de l’Union Européenne, Herman Van Rompuy, a dit qu’un Euro fort et de faibles spreads sur les  taux d’intérêts  étaient un « somnifère pour l’eurozone ».

Les ventes de détails du moi de mai ont déçu profondément les analystes, mais ces données cachent malgré tout un rebond dans la consommation, qui reste relativement forte. 

Les marchés actions mondiaux montent depuis le rallye de fin de séance de Wall Street ce vendredi. En Asie, pour le troisième jour consécutif, on a enregistré de belles hausses, entre 1% et 2%, sur tous les marchés et ce matin, en Europe, les marchés sont aussi en hausse, sur la lancée de leurs hausses de vendredi.

Herman Van Rompuy, le Président de l’Union européenne, a dit dans une entrevue pour le Financial Times qu’un Euro fort et de faibles spreads sur les  taux d’intérêts  étaient un « somnifère pour l’eurozone ». Il a aussi critiqué les marchés financiers pour être influencé par des « rumeurs et des préjugés ».

Evidemment, comme chacun le sait, les politiciens dans son genre ne sont jamais influencés que par rien d’autre que leur carrière, c’est-à-dire par le besoin de plaire, à n’importe quel prix, y compris si celui-ci est de faire n’importe quoi au dépend du public. Et il se permet de critiquer les marchés, qui ne sont rien d’autre que l’agrégation des comportements de millions d’investisseurs. C’est pathétique, mais c’est vrai qu’on a l’habitude, maintenant.

La Chancelière allemande, Angela Merkel, a lancé ce week-end un appel au calme au sein de sa coalition après que ses problèmes politiques se soient approfondis, suite aux désaccords concernant le plan de coupes budgétaires de plus de 80 milliards d’euros sur les quatre prochaines années, financées aussi partiellement par des hausses d’impôts. Le partenaire de la CDU/CSU dans la coalition, le Parti des Démocrates-libres, de la droite libérale.

Sur le marché des devises, l’euro a rebondi fortement contre la majorité des devises principales. La paire EUR/USD est passée de seulement 1.19 vendredi à presque 1.22 ce matin. La paire USD/JPY est assez stable et continue de se traiter aux alentours de 91.8940, en légère hausse.

Parmi les devises scandinaves, le SEK s’est renforcé quelque peu, alors que le NOK est resté assez stable face à l’Euro.

Comme  nous l’écrivions hier, les analystes sont divisés entre eux sur la réalité de la situation économique et des de la direction des marchés. Il est donc difficile de se faire une idée de la situation de très court terme, bien qu’à ce stade, le rebond de l’euro est encore trop temporaire pour pouvoir dire que la monnaie unique s’est stabilisée. Une percée stable au-dessus de la forte résistance de 1.2217 serait tout de même un signe de reprise, bien que nous soyons toujours en-dessous de ce niveau.

N’oubliez pas vos stops !