photo_ym_gq.jpgSuite à la déclaration d'Yves Mersch, membre du directoire de la Banque Centrale Européenne, laissant entendre que la banque centrale devrait réviser à la baisse sa prévision de croissance pour l'année en cours, l'euro a chuté hier à 1,4595 contre le dollar.

Cette nouvelle a ainsi causé un effet de panique sur le marché ce qui a provoqué une rare baisse journalière de la paire euro / dollar de 1,50% sur la journée d'hier.


Ainsi, la perspective de plus en plus certaine d'un ralentissement en Europe vient contrebalancer celle d'une récession aux Etats-Unis. La hausse du dollar fut aussi encouragée par la baisse du prix des matières premières avec une forte baisse de l'or et un net recul en dessous des 100 dollars du prix du pétrole.

Enfin, le rapport moins pessimiste que prévu du Beige Book de la Fed sur l'état de l'économie américaine en novembre et décembre 2007, constatant une modeste progression de la croissance toujours freinée certes par la faiblesse du marché immobilier, a rassuré le marché et concouru à l'augmentation du dollar face aux autres devises.