pounds.jpgL'agence de notation Moody's a menacé d'abaisser la note souveraine de la Hongrie.

Selon l'Office national de la statistique, le PIB britannique a bondi de 1,1% sur le trimestre, enregistrant sa plus forte progression en quatre ans. Sur un an, le PIB a crû de 1,6%. Les économistes s'attendaient seulement à une croissance de 0,6% par rapport au trimestre dernier et de 1,1% sur un an. Ces bons chiffres ont amené à de nouvelles spéculations sur le maintien des taux de la BoE à un niveau extrêmement bas alors que l'inflation dépasse ses objectifs.

En Allemagne, selon les résultats de l'enquête mensuelle de l'institut Ifo, le climat des affaires s'est amélioré nettement plus que prévu au cours des dernières semaines. En effet, l'indice Ifo est monté à 106,2 en juin contre une estimation de 101,6.

En France, en juin, la consommation des ménages est retombée de 1,4% après avoir été soutenue en mai par la Coupe du monde de football.