recession.jpgLa rumeur selon laquelle les Etats-Unis seraient déjà ou seraient proches d'entrer en récession aura agité tout le mois de janvier et semble être encore d'actualité pour le mois de février.

En effet, les perspectives économiques aux Etats-Unis s'assombrissent. Le rapport sur les créations d'emplois non-agricoles qui fut rendu public vendredi dernier a été jugé très inquiétant par les milieux financiers puisqu'il établissait une baisse des créations d'emplois de 17 000 alors que les estimations tablaient sur une création, certes faibles, de 70 000 emplois.


Il semble donc que le marché de l'emploi connaisse un ralentissement bien que le taux de chômage s'est établi pour le mois de janvier à 4,9% soit une baisse de 0,1% par rapport au mois précédent. Ce recul résiduel s'explique principalement par le départ des chercheurs d'emploi découragés du marché du travail. La situation de l'économie américaine est à un tel point tendue que les analystes s'accordent dans la majorité à une baisse prochaine du taux de la Fed aux alentours de 2,5%.

La situation de notre voisin britannique n'est pas plus réjouissante puisque les perspectives de croissance sont en berne. La banque centrale, de plus en plus inquiète pour la croissance, devrait baisser son taux directeur de 25 points de base, soit à 5,25%, prochainement.