1978s_ike_dollar_rev.jpg-    Les chiffres de l'emploi américain ont poussé le marché des actions à la baisse mais un sursaut s'est produit en fin de séance

-    La hausse des matières premières agricoles se poursuit et ne touche pas seulement le prix du blé

-    Tous les yeux seront braqués sur la réunion de la Fed demain


Les chiffres de l'emploi américain publiés vendredi ont, une nouvelle fois, poussé à la baisse les actions. En effet, les données communiquées ne sont pas suffisantes pour permettre un retour de la croissance durablement et encore moins pour rassurer les investisseurs. La sanction ne s'est pas faîte attendre avec une chute des principaux indices boursiers américains. Grâce à un sursaut salutaire en fin de séance, l'indice S&P 500 n'a reculé que de 0.4% alors que l'indice évoluait pendant presque tous les échanges en recul de 2%. La séance asiatique d'aujourd'hui est plutôt mitigée avec en toile de fond le problème du chômage qui pèse lourdement sur les investisseurs.

Sur le marché FX, la paire EUR/USD a profité amplement vendredi des mauvais indicateurs américains pour franchir, comme prévu par la rédaction de forex.fr, le seuil psychologique de 1.33. En début d'échanges européens aujourd'hui, la paire évoluait logiquement légèrement en-dessous de ce seuil. Les devises scandinaves affichent un recul inévitable en raison de l'aversion au risque.

Sur le marché des matières premières, l'attention se porte toujours sur les cours du blé mais pas seulement. Des rumeurs circulent à Chicago sur la possibilité que les agriculteurs augmentent leur production afin de faire face aux tensions qui existent sur le marché. Cependant, les projecteurs se braquent de plus en plus sur les prix de l'orge qui ont également monté considérablement depuis mi-juin, accusant une hausse de 130% selon les experts. Le marché des matières premières agricoles connait depuis quelques semaines un réajustement drastique. Les prix du pétrole ont enfin chuté à 81 dollars le baril vendredi suite aux mauvais chiffres américains.

Les nouvelles de la journée

Peu d'indicateurs majeurs aujourd'hui, par conséquent les investisseurs vont surtout attendre avec une certaine fébrilité la réunion de la Réserve Fédérale demain. De nombreux experts s'attendent à ce que la banque centrale américaine prenne des mesures supplémentaires pour relancer l'économie, en raison des mauvais performances américaines ces dernières semaines. Enfin, le calendrier économique, peu chargé cette semaine, fera une place importante à la zone euro vendredi avec la publication du PIB et aux Etats-Unis avec la publication des ventes au détail.

A noter qu'en cas d'adoption de nouvelles mesures pour soutenir l'économie US, le dollar a toutes les chances de se reprendre
.


Rejoignez la communauté forex.fr sur Facebook et Twitter !