fed-tampon.gif-    La Fed a envoyé un message aux marchés signalant que toutes les options sont sur la table et même de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif.

-    Les bons du Trésor ont remonté après la déclaration du FOMC

-    Des inquiétudes pèsent sur un ralentissement de la croissance au Japon


Les marchés actions américains ont regagné un peu de leurs pertes hier suite à la déclaration du FOMC, permettant à l'indice S&P500 de finir en baisse de seulement 0.6%. Bien que la Fed n'ait pas décidé de prendre de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif, elle a laissé clairement la porte ouverte ce qui a permis de rassurer un peu les marchés financiers.

En Asie, les principaux indices boursiers évoluaient en baisse ce matin à cause de mauvaises nouvelles provenant du Japon qui font écho aux mauvais chiffres des importations chinoises publiés hier. Par ailleurs, selon les chiffres communiqués ce matin, la production industrielle en Chine a augmenté le moins rapidement depuis près de 11 mois. De plus en plus d'investisseurs craignent un ralentissement de la croissance économique en Asie qui suive justement le ralentissement constaté aux Etats-Unis.

Sur le marché des changes, la réaction initiale à l'annonce de la Fed fut un affaiblissement du dollar face à l'euro mais la devise américaine a récupéré de ses pertes assez rapidement. Le yen s'est renforcé de son côté face à l'euro et au dollar américain bien que le ministre des Finances nippon se soit encore plaint de cette appréciation excessive de la monnaie nationale. En Scandinavie, les principales devises se sont affaiblies face à l'EUR dans les échanges européens hier.

Les nouvelles de la journée

La publication de la balance commerciale pour le mois de juillet aux Etats-Unis devrait donner quelques indications concernant la croissance au troisième trimestre. Les analystes s'attendent à une inversion de la tendance par rapport au deuxième trimestre, concernant notamment les importations. Ces dernières devraient avoir diminué. Outre-Manche, le rapport trimestriel sur l'inflation de la BoE sera très attendu par les investisseurs. La situation du Royaume-Uni est délicate avec une détérioration des prix immobiliers, de l'indice de confiance des consommateurs et du PMI service. Autrement, les marchés financiers devraient digérer la réunion de la Fed et regarder en avant, notamment vers les ventes de détail prévues vendredi.

Sur le marché des changes, les investisseurs s'attendent à ce que la livre sterling soit sous pression aujourd'hui. En fait, le rapport de la BoE devrait réviser à la baisse les prévisions de croissance pour l'année prochaine et revoir à la hausse les prévisions concernant l'indice des prix à la consommation. Enfin, le NOK devrait se renforcer aujourd'hui face à l'EUR grâce à la Norges Bank et sous l'effet des bons indicateurs macroéconomiques norvégiens des dernières semaines.



Rejoignez la communauté forex.fr sur Facebook et Twitter !