pays-emergents.jpgNombreux sont les investisseurs qui ont décidé de se reporter, depuis la crise des subprimes, sur le marché des changes. En effet, les marchés actions comportent de très nombreux risques et aléas dissimulés qui ne peuvent pas être pris en compte dans les décisions d'investissement.

Depuis le printemps, les marchés actions se sont brillamment rétablis à la faveur d'une amélioration nette des performances des principales entreprises cotées. Ce retour en force des actions a poussé certains nouveaux venus du FX à retourner investir sur les valeurs du CAC 40 ou du Dax allemand. Cependant, nombreux sont ceux aussi qui sont restés sur le forex et qui ne comptent pas y partir de sitôt.

Outre les avantages évidents que comporte ce marché financier, il permet également, en raison des connaissances accumulées, d'investir sur l'une des valeurs montantes de ces derniers mois: la dette émergente locale.


Pour un investisseur lambda, évoquer le marché de la dette renvoie à la crise grecque, qui continue de faire la Une de l'actualité, et pour ceux qui s'y connaissent un peu plus, aux bons du Trésor US. Cependant, sur le marché de la dette, hormis les bons du Trésor américain qui constituent une valeur sûre, en nette hausse depuis quelques semaines, il existe de très nombreuses opportunités d'investissement sur le marché de la dette émergente locale.

Nul besoin d'être économiste pour savoir que la croissance économique mondiale des prochaines années va être portée par la croissance des pays émergents, Chine, Inde, Brésil en tête. Selon plusieurs experts, ces pays pourraient être à l'origine de plus de 70% de la croissance économique mondiale d'ici à cinq ans.

Bien-sûr, le groupe des pays émergents n'est pas un bloc monolithique et chacun de ses pays a de nombreux défis à relever afin de nouer avec un niveau de vie comparable à celui qui existe en Europe ou aux Etats-Unis. Cependant, ils sont sur la bonne voie puisqu'ils sont en train de nouer avec une croissance économique élevée et durable qui rappelle les Trente Glorieuses en France.

Ces pays ont de nombreux atouts : une croissance stable, un endettement qui se limite en moyenne à 60% du pays (loin des niveaux des pays occidentaux), un gestion prudente des finances publiques et de plus en plus, les banques centrales de ces pays réussissent à lutter efficacement contre l'inflation , fléau qui n'est pas encore bien maîtriser en Inde cependant.

Ces atouts autorisent désormais ces pays à se financer via des émissions obligataires en monnaie locale plutôt qu'en dollar. A part quelques devises, comme le bolivar venezuelien , ces émissions obligataires rassurent beaucoup les investisseurs car elles sont adossés à des devises à fort rendement qui sont désormais de plus en plus crédibles, comme le real brésilien ou de nombreuses monnaies du continent asiatique.

Un petit détour par le Forex permet à un investisseur de mieux comprendre le fonctionnement de ce marché de la dette locale et ainsi de comprendre qu'une bonne part de la valeur ajoutée de ces investissements est issue directement de la gestion des devises.

Ce marché est encore nouveau, surtout pour les investisseurs individuels alors que les fonds de pensions et les investisseurs institutionnels ont commencé depuis déjà un certain moment à s'y intéresser. Comme pour le forex, de plus en plus d'investisseurs individuels devraient se rendre sur le marché de la dette locale des pays émergents, avec sûrement un certain succès.



Rejoignez la communauté forex.fr sur Facebook et Twitter !