bernanke_fed- Le rebond des actifs risqués n'a pas duré, les actions américaines perdant les gains qu'elles avaient accumulé

- La plupart des devises a évolué dans son range, bien que l'euro se soit très légèrement renforcé

- L'évènement marquant de la journée sera le discours de Ben Bernanke qui devrait vraisemblablement influer le cours des marchés

Le rebond des places financières n'a pas duré puisque les marchés actions américains ont effacé assez rapidement leurs gains. Plus tôt dans la journée, hier, les marchés ont évolué plutôt positivement suite à la baisse des demandes hebdomadaires d'allocation chômage aux Etats-Unis, baisse qui fut plus importante que prévu par le consensus des économistes. Cependant, cette bonne nouvelle fut rapidement éclipsée par l'attente de plus en plus fébrile du discours de Ben Bernanke à Jackson Hole aujourd'hui. Par conséquent, l'indice S&P 500 a limité ses pertes à 0.8%, notamment poussé par des pertes dans le secteur informatique et dans le secteur de l'énergie.

Le marché des changes a suivi une tendance légèrement différente des marchés actions avec un euro accumulant quelques gains hier contre l'USD et le JPY. Cependant, le yen demeure sous forte pression, alors que la BoJ est pressée de plus en plus d'intervenir. Aujourd'hui, le Premier ministre nippon doit d'ailleurs présenter un plan pour lutter contre le yen cher (lire l'article). Par ailleurs, de nouvelles données ont une nouvelle fois confirmé la nécessité pour Tokyo de s'attaquer avec plus de force à la déflation, comme l'a prouvé la faible hausse des prix à la consommation dans l'archipel. Ce matin, les principales devises scandinaves s'affichent en léger retrait face à l'euro, la paire EUR/NOK évolue au-dessus de 8.00 tandis que la paire EUR/SEK est également revenue au-dessus de 9.40.

Ce matin, dans les échanges asiatiques, les principales bourses sont sans direction. Les actions japonaises sont dans l'ensemble en hausse ce qui n'est pas le cas de l'indice Hang Seng.

Les nouvelles de la journée

Comme nous l'avons précisé ci-dessus, l'évènement marquant de la semaine sera le discours du président de la Fed mais également la deuxième estimation du PIB américain au deuxième trimestre,qui devrait être de 1.3% contre une estimation initiale de 2.4%. Tout l'enjeu du discours de Ben Bernanke sera de concilier son attitude plutôt « colombe » avec les divisions révélées au sein du FOMC par le Wall Street Journal il y a quelques jours. Enfin, les investisseurs jetteront aussi un regard attentif au sentiment des consommateurs américains de l'Université de Chicago.

Plus directement sur le marché des devises, la paire EUR/USD devrait évoluer aujourd'hui entre 1.2666 et 1.2772 tandis que le franc suisse pourrait être un peu pénalisé par la hausse du KOF. Cependant, il convient de se rappeler que la monnaie helvétique est surtout portée ces dernières semaines par l'aversion au risque.