fmi-11-2009Selon une information exclusive communiquée par le Wall Street Journal, le FMI pourrait envisager, si nécessaire, une aide supplémentaire à la Grèce afin de lui éviter de faire défaut sur sa dette. Le célèbre quotidien tient cette information d'une «personne proche du dossier ». De nombreux analystes craignent que la crise grecque ressurgisse en 2013, une fois le prêt consenti par l'UE et le FMI terminé.

Par ailleurs, la banque centrale chinoise a annoncé vendredi que les pertes sur crédits des banques du pays risquent d'augmenter avec l'accélération des réformes structurelles menées en Chine. De plus, la banque centrale s'est inquiété de la résurgence d'une nouvelle crise de la dette souveraine si certains grands pays, notamment les Etats-Unis, ne font pas des efforts pour assainir leurs finances publiques.

Sur le marché des changes, la monnaie unique européenne a atteint un plus haut niveau depuis près d'un mois face à la devise nippone, suite à l'intervention de la BoJ. La parité euro/yen a atteint le niveau de 112.79 en milieu de journée vendredi. Certains analystes ont notamment pointé du doigt une importante demande souveraine émanant d'Asie et d'un intervenant britannique.

Les cambistes ont également perçu une intervention des autorités sud-coréennes afin de freiner la hausse du won. Aucun officiel n'a pu être joint dans un premier temps mais selon les analystes, l'objectif de Séoul est de faire tomber le won au niveau de 1.160 dollar.

Enfin, sur le marché des métaux précieux, l'or a battu une nouvelle fois un record vendredi en atteignant le niveau de 1280 dollars l'once à Hong Kong. Sur un an, l'once d'or a grimpé de plus de 25%.