Drapeau-europe-300x212Bonne nouvelle pour la Roumanie puisque l'UE et le FMI ont donné leur feu vert hier au versement de la troisième tranche du prêt accordé au pays. Le montant de cette nouvelle tranche devrait atteindre 1.15 milliards d'euros sur un total de près de 20 milliards d'euros.

Mauvaise nouvelle pour la monnaie unique européenne en revanche puisque la croissance de l'activité des services et de l'industrie manufacturière a ralenti très nettement dans la zone euro en septembre selon Markit avec un indice PMI flash des services passant à 53.6 et un indice PMI flash du secteur manufacturier à 53.6 également.

Dans la foulée, la croissance de l'activité du secteur privé a également fortement ralenti en Allemagne, reculant à 55.3 pour le secteur manufacturier et à 54.6 pour les services.

En dépit des mauvaises nouvelles sur le champ économique, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Olli Rehn, a affirmé lors d'une conférence à Berlon que « l'euro n'est pas en crise », ce qui ne constitue pas une nouvelle de première importance. De tels propos ont totalement été éclipsés par le marché.

Enfin, en pleine opération de charme vis-à-vis des investisseurs étrangers, la Grèce a annoncé hier par la voix de son ministre des Finances que les dernières statistiques économiques laissent à penser que le pays pourrait dépasser son objectif de PIB cette année, objectif fixé à – 4%.