nestor_kirchner_e_hugo_chavez590Dans un discours à la New School de New York, l'ancien président argentin, Nestor Kirchner, qui est actuellement le dirigeant de l'Unasur qui réunit douze pays d'Amérique latine, a affirmé que l'organisation régionale a peu de chances d'aboutir, contrairement aux prétentions des membres de l'ALBA conduits par Hugo Chavez, à une monnaie régionale commune.  Prenant exemple de la crise européenne, il a souligné qu'une seule devise propre à la région implique des économies similaires et des systèmes proches, ce qui n'est pas encore le cas en Amérique du Sud.

En visite en Europe le week-end dernier, le Premier ministre chinois, Wen Jiabao a soutenu très clairement les efforts de la Grèce. La Chine souhaite en effet investir massivement dans le pays, profitant des difficultés économiques actuelles. Le dirigeant s'est également rendu en Belgique, en Italie et en Turquie.

Lors d'une conférence à Windsor, dans l'Ontario, le gouverneur de la Banque du Canada, Carney, a exclu que les banques centrales s'engagent dans un cycle de dévaluations compétitives afin de supporter les exportations.

Par ailleurs, la banque centrale afghane, qui a pris le contrôle mi-septembre de la Kabul Bank, a annoncé que ce contrôle devrait s'étaler sur 18 mois afin de régler les difficultés financières et budgétaires de la principale banque du pays.

Enfin, mauvaise nouvelle pour le secteur bancaire car les Etats-Unis et le Royaume-Uni souhaiteraient que les fonds propres des grandes banques soient supérieurs de 2 à 3% aux règles établis par Bâle III. Cependant, cette décision devra recevoir l'aval du G20, sachant que la France et l'Allemagne s'opposent à une telle décision selon les chaînes américaines.