RBA-    Sentiment négatif sur les marchés actions américains en raison de prévisions moins bonnes pour les entreprises américaines. Cependant ce sentiment négatif fut une aubaine pour le marché obligataire.

-    Les marchés asiatiques sont en berne alors que la RBA a gardé ses taux directeurs inchangés à la surprise générale.

-    Le dollar s'est légèrement renforcé face à l'euro qui a été pénalisé par des prises de bénéfices après avoir grimpé au-dessus de 1.38.

Le ralentissement de la reprise économique devrait avoir un impact sur les résultats des entreprises américaines, c'est du moins ce que laissent entendre les analystes qui ont décidé de revoir à la baisse leurs prévisions, faisant chuter les principales valeurs du S&P 500. De plus, les commandes à l'industrie sont sorties en baisse plus forte que prévu ce qui a incité les investisseurs à la prudence. Au final, le S&P 500 a clôturé en baisse de 0.9% tandis que le Dow Jones chutait de 0.8%.

L'Asie a également ouvert en baisse, baisse qui s'est accentuée lorsque la décision de politique monétaire de la RBA fut connue. A la surprise générale, la banque centrale australienne a décidé de conserver son principal taux directeur inchangé à 4.5% pour le cinquième mois consécutif. La banque centrale a justifié sa décision en soulignant que la demande intérieure est en train de ralentir.

Sur le marché des changes, le billet vert a repris un peu de terrain face à l'euro mais reste très stable face au yen. Le dollar évolue en-dessous de 1.37 tandis qu'il évolue entre 83 et 84 yens. Pour les devises scandinaves, peu de changements également avec un EUR/NOK qui évolue entre 8.03 et 8.04. Le real brésilien a été affecté par le résultat des élections présidentielles, chutant face au billet vert hier à 1.693 reals. Enfin, le shekel israélien a atteint hier son plus haut depuis deux ans face au dollar US, à 3.6412 NIS.

Sur le marché des matières premières, un responsable du World Gold Council a affirmé que la hausse ininterrompue de l'once d'or est le résultat d'une demande soutenue de la part des banques centrales russe, chinoise et philippine qui cherchent à diversifier leurs réserves monétaires.

Les nouvelles de la journée

L'indice PMI service doit être publié dans la plupart des pays aujourd'hui. Pour la zone euro, l'estimation Flash est déjà connue mais le résultat final est attendu aujourd'hui, probablement inchangé. Au Royaume-Uni, l'indice PMI service a été plutôt faible ces derniers mois et il est probable que l'indice connaisse une stabilisation en septembre. Pour les Etats-Unis, l'indice est attendu en légère hausse pour le mois dernier, sachant que ce secteur est essentiel dans les économies développées.

Pour le Forex, la paire EUR/USD devrait connaitre une certaine pose bien que les investisseurs soient toujours longs sur l'EUR. La décision de la RBA devrait également avoir un impact sensible sur le cours de l'AUD. Immédiatement après l'annonce de la banque centrale, le dollar australien perdait plus d'un cent US face au billet vert. De son côté, le dollar néo-zélandais a atteint aujourd'hui son plus bas niveau depuis quatre séances face au yen.