bernanke_2.jpgAprès une journée de chute libre face au dollar sur le marché des changes, la monnaie unique européenne s'est stabilisée hier aux alentours des 1,56 dollar.

De son côté, le dollar s'est nettement redressé face aux principales devises à la faveur de la publication d'un indice ISM manufacturier supérieur aux attentes, s'établissant à 48,6 contre une estimation de 47,5. Certes, l'activité industrielle aux Etats-Unis a continué à se détériorer au mois de mars mais cette hausse, relative, fut bien accueillie par le marché ce qui a permis au dollar de progresser.


Par ailleurs, l'intervention devant la commission mixte du congrès américain sur l'économie du président de la Fed, Ben Bernanke, fut très suivie par les cambistes. Considérant les données économiques, il a jugé que l'économie américaine pourrait se contracter au premier semestre mais devrait ensuite se redresser grâce à des baisses de taux énergétiques qui stimuleront la croissance et à l'atténuation des difficultés des secteurs financiers et immobiliers.

Il n'a cependant pas écarté le risque de récession, le jugeant possible mais pas certain. Ce léger fléchissement devrait a priori ne pas profiter au dollar sur le Forex et accroître les inquiétudes des investisseurs. Après de tels propos, la bourse de Wall Street s'est orientée à la baisse comme cela était prévisible.

Reste à surveiller demain les statistiques mensuelles du marché du travail afin de se donner une idée de l'évolution du dollar pour la fin de semaine.