monaies.jpgHier, le dollar s'est stabilisé sur le Forex par rapport à l'euro alors que la Réserve Fédérale n'écarte plus du tout le scénario d'un repli « sévère » et « prolongé », selon ses propres termes, de l'économie américaine.

Pour l'instant, les projections de la Fed prévoient une contraction du PIB au premier semestre, suivie par une reprise lente au second semestre. Ainsi, selon la définition couramment admise selon laquelle deux trimestres de contraction du PIB correspondent à une récession, les Etats-Unis devraient en subir une.

Dans le même temps, suite aux propos du vice président de la BCE, la monnaie unique européenne a connu un plus haut depuis neuf jours, à 1,58 dollar, dans la nuit de lundi à mardi. Pour l'instant, les cambistes prévoient que la BCE laisse son taux inchangé jeudi en dépit de la révision à la baisse des pronostics de croissance économique pour l'Allemagne, première économie européenne, par le FMI.

Enfin, aujourd'hui, le comité de politique monétaire de la Banque du Japon, présidé par M. Shirakawa en tant que nouveau gouverneur, a décidé, à l'unanimité, de maintenir son taux directeur inchangé à un niveau de 0,50%, niveau auquel il se trouve depuis février 2007.

Cette décision était largement attendue par le marché des changes et ne devrait donc pas par conséquent influer considérablement sur le yen. Le taux directeur de la Banque du Japon est, rappelons-le, le plus bas du monde industrialisé.