h_2_ill_958132_was1058590.jpgL'euro a inscrit un nouveau record historique face au dollar sur le marché des changes quelques heures avant la décision de la Banque Centrale Européenne.

La monnaie unique européenne est montée brièvement à 1,5912 dollar, en hausse de 0,4%, avant de revenir vers 1,5890 dollar.


L'anticipation d'un statu quo du côté de la BCE, qui a été confirmée, a en effet favorisé l'euro. Parallèlement, le dollar souffre aussi des doutes sur la capacité du G7 à afficher une position commune sur les remèdes à apporter à la crise. Ainsi, au lieu d'attendre les conclusions de la réunion du G7 ce week-end, les traders ont décidé d'acheter dès maintenant de l'euro/dollar.
 
La position de la BCE a été remise en question par le FMI qui, préconisant un programme global de lutte contre la crise, a recommandé à Francfort d'assouplir sa politique monétaire. Bien que l'inflation soit excessivement élevée dans la zone euro, le FMI souligne que cette inflation devrait retomber en dessous de 2% en 2009, ce qui devrait inciter la BCE à concentrer ses efforts sur la relance de la croissance.

Dans le même temps, comme prévu, la Banque d'Angleterre a abaissé son taux à 5%. En prévision de la baisse, la livre sterling a touché un nouveau plus bas historique à 1,24 euro pour une livre.

Enfin, la faiblesse du dollar a encore une fois poussé les prix du pétrole vers le haut. Après avoir touché des niveaux historiques mercredi, le baril de brut s'est à nouveau enflammé aujourd'hui. Le brent de la mer du Nord a ainsi atteint 109,98 dollars le baril ce matin à Londres.