pd_euro_dollar_070920_ms.jpgL'euro fort pourrait n'être plus qu'un mauvais souvenir pour les gouvernements et les industriels de la zone euro. En effet, l'euro a poursuivi sa chute aujourd'hui sur le marche des changes en atteint en début d'après midi 1,5559 dollar sur le Forex, contre 1,5572 dollar hier soir.

Cette chute de l'euro est surtout la conséquence du raffermissement du dollar peu avant la publication du communiqué de la Réserve Fédérale. Ce communiqué, selon les cambistes, devrait, d'une part annoncer une baisse des taux, et d'autre part une pause dans la politique de baisse suivie depuis le début de la crise.

Le dollar a été soutenu aujourd'hui principalement par la publication des chiffres de la croissance aux Etats-Unis pour le premier trimestre 2008. En effet, la croissance américaine a augmenté de 0,6% de janvier à mars alors que les prévisions établissaient une hausse de seulement 0,2%. Cette bonne nouvelle fut confortée par une autre. Le secteur privé a affiché au mois d'avril un gain de 10 000 emplois alors que les analystes envisageaient une perte de 60 000 emplois. Ainsi, de telles nouvelles pourraient conforter les traders qui perçoivent une sortie de crise aux Etats-Unis, ce qui explique la précipitation à racheter des dollars avant l'annonce de la baisse des taux.

Par ailleurs, la situation dans la zone euro a plombé l'euro sur le Forex puisque, bien que l'inflation ait enregistré un léger recul au mois d'avril, les perspectives économiques s'assombrissent de plus en plus. Une telle situation devrait amener la BCE à trancher prochainement entre la poursuite de son orthodoxie, qui se justifie par une inflation au dessus de 2%, et le soutien de la croissance par une baisse des taux.