drapeau_espagnol2Hier, les tensions sur la question de la dette ont rejailli en Europe alors que le blocage politique persiste toujours aux Etats-Unis. Cette exacerbation des marchés s'est traduite par la hausse record des coûts d'emprunt de l'Italie, faisant au passage chuter l'EURUSD à un plus bas de séance à 1.4250 avant de repasser la barre de 1.4300.

Ce passage fut de courte durée puisqu'un nouveau coup a été assené ce matin à la zone euro avec l'avertissement de Moody's concernant la note souveraine de l'Espagne qui est actuellement à «Aa2 ». L'agence de notation financière a en effet annoncé son intention prochaine de baisser la note de long terme de la dette du pays considérant que le second plan de sauvetage de la Grèce pourrait avoir un effet anxiogène sur les investisseurs qui aurait des répercussions sur les coûts d'emprunt des pays en difficulté du Vieux-Continent. Ainsi, le fameux plan grec, adopté il y a seulement une semaine, n'aura apporté que quelques jours de répit à l'Europe.

Suite à cette annonce de Moody's, l'EURUSD est tombé à 1.4293, les principaux indices européens suivant au passage une tendance clairement à la baisse.

Cette annonce a fait passer totalement au second plan les chiffres de la consommation des ménages et des prix à la production en France ce matin.

Du côté américain, le plan républicain de réduction des dépenses de l'Etat fédéral n'a toujours pas été examiné au Congrès, sachant que ce plan ferait de toute façon l'objet d'un veto présidentiel. La dégradation de la situation aux Etats-Unis continue de peser sur les échanges, favorisant les valeurs refuge comme l'or, le JPY ou le CHF.



Annonces du jour: A 11h, on suivra l'indice des prix à la consommation en zone euro. A 14h30, les PIB canadiens et américains seront analysés de près. A 15h45 sera publié l'indice des directeurs d'achats de Chicago qui est attendu par les économistes à 60 (contre 61.1 précédemment). Enfin, à 15h55 le traditionnel indice de confiance Michigan sera le dernier chiffre important de la semaine. Il devrait ressortir en hausse à 64.

Sur le plan technique
, la volatilité devrait encore être de mise pour l'EURUSD aujourd'hui. Le principal support se trouve à 1.4200 et la prochaine résistance à 1.4328. Tendance clairement baissière pour l'euro. Sur le mois de juillet, la crise souveraine européenne aura fait perdre près de 1.40% à l'EUR face à l'USD et encore bien plus face au JPY et au CHF.