ap_euro_dollar_070920_ms.jpgLa journée d'hier s'était conclue sur une note plutôt positive pour l'euro qui avait réussi à atteindre le seuil de 1,5570 dollar pour un euro sur le marché des changes. Cette hausse, plus qu'éphémère, était le fruit des propos de Jean Claude Trichet qui a martelé de nouveau la préoccupation de la BCE face à l'inflation dans la zone euro ce qui implique qu'il est toujours dans une logique si ce n'est de hausse, du moins de statu quo au regard des taux.

Cependant, le dollar a tôt fait de reprendre sa suprématie en remontant de nouveau face à la devise européenne ce matin.


Néanmoins, les acteurs du marché des changes restent pour le moment dans l'expectative car ils attendent d'une part la publication des ventes de détail aux Etats-Unis pour le mois d'avril et, d'autre part, la conférence à Atlanta d'Alan Greenspan.

S'il s'avérait que les chiffres rendus public soient meilleurs que prévu et que le président de la Réserve Fédérale rassure le monde de la finance en tenant des propos de sortie de crise, il faudra s'attendre à une hausse plus rapide de la devise américaine sur le Forex.

Vraisemblablement, Alan Greenspan devrait se montrer prudent mais ne devrait a priori pas évoquer de risque de rechute de l'économie américaine ce qui confortera les prévisions d'une pause dans le cycle d'assouplissement monétaire de la part de la banque centrale américaine.