zone_euro.jpgC'était probablement l'indice le plus attendu de la semaine concernant la zone euro. Il n'aura en tout cas pas déçu le marché des changes. En effet, l'indice Ifo a affiché une hausse surprise pour le mois de mai, en s'établissant à 103,5 points, contre 102,4 points le mois précédent. Bien sur, une telle surprise a eu tôt fait de renforcer la progression de la devise européenne face au dollar. Cette annonce doit être mise en parallèle avec les statistiques de la semaine dernière, particulièrement celles concernant la croissance en Allemagne, qui laissent les investisseurs plutôt optimistes. Seul point noir au tableau, l'Espagne, dont la bulle immobilière a éclaté, connaît une nouvelle décélération de sa croissance, avec une croissance du PIB de 2,7% au premier trimestre, contre 3,5 au quatrième trimestre 2007.

En ce qui concerne le dollar, il a évidemment été plombé sur le Forex par les annonces de l'euroland ce qui explique sa chute par rapport à l'euro. Pour autant, cela ne suffit pas à expliquer sa chute par rapport aux valeurs refuges que sont le yen et la monnaie helvétique.

En fait, la chute du dollar par rapport aux valeurs refuges s'explique par les incertitudes concernant l'économie américaine. Celles-ci ont ressurgi en raison de la hausse des prix à la production et d'un baril de brut qui est désormais au-delà de 129 dollars. Les traders guetteront aujourd'hui les minutes de la réunion de la Fed de fin avril afin d'avoir plus d'indications sur le futur de la devise américaine.