argent billets_volantsLa décision de Pékin d'assouplir sa politique monétaire avait déjà, vers midi, heure française, redonné de l'engouement aux échanges mais c'est bien l'action concertée des principales banques centrales mondiales qui a inversé le trend baissier et le pessimisme sur les marchés internationaux.
 
La Fed, la BCE, la BNS, la BoE et la BoJ ont décidé d'agir avec vigueur pour atténuer les tensions sur les marchés et encourager l'activité économique en convenant que les échanges devises contre dollars entre elles (ce qu'on appelle des swaps de devises dans le jargon financier) seraient effectuées à un taux d'intérêt réduit de 0.50%, et étendus jusqu'en février 2013.

A ce dispositif qui a été déjà utilisé depuis 2008, les banques centrales ont aussi convenu que de tels swaps de devises seraient aussi dorénavant possibles entre banques centrales dans leurs propres devises, et pas seulement en dollar.

En d'autres termes, pour la zone euro, qui est sous tension depuis plusieurs mois, cela signifie que la BCE va enfin pouvoir fournir des CHF, des JPY ou encore des CAD aux établissements financiers de l'EuroZone, en plus des USD.
 
Cette initiative qui a pris littéralement de court les marchés a permis aux indices européens de rebondir, Paris gagnant par exemple 3.80% et Francfort 4.5%.

Sur le marché des changes, l'EURUSD, qui évoluait en début de matinée sous 1.33 a bondi au-dessus de 1.35, à 1.3504, sans parvenir toutefois à franchir la résistance à 1.3510, ce qui aurait pu, dans ce scénario, invalider le trend baissier de long terme de la monnaie unique.

Nous attendons, du point de vue de l'euro, une stabilisation d'ici à la fin de la journée, légèrement sous 1.35 USD, vraisemblablement entre 1.3421 et 1.3480.