goldVendredi dernier, la banque centrale de Corée du Sud a annoncé avoir acheté 15 tonnes d'or afin de combattre la volatilité actuelle des marchés financiers. Ainsi, ses réserves en or se montent désormais à 54.4 tonnes, soit environ 1% de ses réserves en devises étrangères. C'est la deuxième fois cette année que l'établissement achète de l'or. Elle avait acquis 25 tonnes en juin et juillet, premier achat d'or depuis la crise financière asiatique de 1997 et 1998. Du fait de la crise, depuis 2010, les banques centrales sont redevenues acheteurs nets d'or à l'échelle mondiale, une première depuis près de 22 ans.
A noter aussi que l'armée, au pouvoir en Egypte, a accordé un prêt d'un milliard de dollars à la banque centrale, qui est confrontée à une fonte de ses réserves de change, depuis le soulèvement populaire du début de l'année. Ce prêt d'urgence fut consenti afin de couvrir les importations du pays pour les trois mois à venir.
 
Enfin, l'investisseur George Soros, qui est un des apôtres de la création des eurobonds, a fait part, lors d'un discours devant l'International Senior Lawyers Project, de ses inquiétudes pour l'économie mondiale. Il a notamment affirmé constater que le système financier est en train de s'effondrer et que le monde développé s'engage rapidement dans "le piège de la déflation par la dette", mécanisme qui fut mis en lumière notamment par Irving Fisher.