Swiss-National-BankSur les marchés financiers, nous pouvions constater ce matin une légère reprise, notamment du côté des indices, dans la foulée d'un bon indicateur. Pour autant, les inquiétudes concernant la crise souveraine dans la zone euro, qui ont fait franchir à la baisse hier le seuil de 1.30 dollar à l'euro, continuent d'agiter les marchés, à seulement dix jours des fêtes de Noël. La Suisse n'est pas épargnée par cette vague d'inquiétudes qui a, pour l'instant, peu d'impact sur la paire EURCHF, alors que la BNS a opté pour le statu quo monétaire aujourd'hui.
 

Scénario EURCHF du jour:

Le cross EURCHF est repassé de nouveau ce matin sous la barre de 1.23, à 1.2264 à 10h, heure de Paris, dans la foulée du statu quo inattendu de la BNS en ce qui concerne le cours plancher établi pour le cross. Toutefois, cet affaiblissement du franc suisse devrait être éphémère et nous considérons que le cross devrait évoluer d'ici à vendredi soir dans une bande de fluctuation comprise entre 1.2324 et 1.2405 avec comme point pivot principal 1.2352. Notre vision reste donc haussière pour l'EURCHF.
 
 

Point sur les fondamentaux EURCHF:
 

C'est certainement une certaine déception pour de nombreux investisseurs qui sont longs sur la paire EURCHF. Contrairement aux rumeurs de marché, la BNS a décidé de ne pas bouger son cours plancher pour la paire, le laissant à 1.20, et maintenant également son taux Libor à 0.25%, ce qui était prévu. La Banque Nationale Suisse a également maintenu ses prévisions de croissance pour la Confédération inchangées pour 2011, tablant sur une hausse du PIB comprise entre 1.5% et 2%. Pour 2012, l'institut d'émission considère que la croissance sera à la traîne du fait de la récession attendue dans la zone euro, avec une hausse de l'activité de seulement 0.5% sur un an.
 
A noter enfin que la production industrielle en Suisse a également été publiée ce matin, avec une baisse de l'indice de 3.9% à -1.4%.
 
Ces différentes données, à savoir concernant la production industrielle, et les prévisions de croissance pour 2012, confirment toujours, selon notre équipe, le scénario d'une hausse du cours plancher à 1.25 d'ici la fin du premier semestre 2012. La BNS a simplement, aujourd'hui, décidé de se laisser un peu de marge avant de prendre une décision concrète. Elle doit également attendre le verdict des agences de notation américaines concernant la zone euro, avant d'éventuellement agir.

 
Par Majdouline Benito