home-chartPériode de Noël oblige, les principaux investisseurs ont déserté les marchés tandis que les nouvelles économiques se font de plus en plus rares. Rien de palpitant en vue, à moins que…
 

- le montant des opérations repo à long terme de la BCE dépasse 500 milliards d'euros demain, ce qui signifierait que les banques sont vraiment en train d'utiliser les fonds de la BCE pour investir dans la dette souveraine
 

- la note souveraine de la France soit rétrogradée

 

- le débat outre-Atlantique sur le stimulus n'aboutisse à un échec
 

- l'instabilité dans la péninsule coréenne n'aille crescendo ce qui pourrait remettre en cause le statut de valeur refuge du yen


Si rien ne se passe, alors, nous aurons affaire à une traditionnelle semaine de trading avant Noël, avec volatilité et faibles volumes échangés au menu.