europeL’optimisme et la confiance du début de semaine dans la zone euro semblent s’évanouir. La prolongation des discussions sur la restructuration de la dette grecque pourrait commencer à affecter le moral des investisseurs et à générer ainsi des pertes importantes sur les principales places européennes.
 
Malgré les pressions grandissantes sur le marché, l’euro continue à s’apprécier face au dollar américain. La paire EUR/USD a débuté la séance à la hausse à 1.3030 contre 1.3003 dollar pour un euro à la clôture mardi, alors que le CAC 40 ouvre la journée en baisse de 0.47% à 3.322 points comme conséquence de la chute des valeurs bancaires après l’annonce de la perte du triple A de trois banques français.
 

Analyse Fondamentale EUR/USD:
 

Les discussions autour de l’accord entre la Grèce et ses créanciers tant privés que publics sur la restructuration de la dette commencent à inquiéter les marchés. La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a invité toutes les parties concernées à faire des efforts pour arriver à un résultat durable à long terme qui bénéficie à l’ensemble de la zone euro.
Une des parties déterminantes dans cette discussion est la BCE, qui détient une partie non négligeable des titres de dette de la Grèce. Si la BCE décide d’assumer les pertes liées à ses titres de dette grecque, les fonds de soutien pour la zone euro seraient réduits de façon considérable, mais ceci obligerait à une remise en cause du rôle actuel de l'institut monétaire.
 
Dans ce contexte d’inquiétude des opérateurs, l’euro continue à gagner du terrain face au dollar américain. La parité EUR/USD continue à évoluer au dessus de 1.30 ce matin.
 
Parmi les annonces les plus importantes à suivre aujourd'hui, on notera l’annonce des chiffres du chômage en France pour décembre 2011, suivi par l’indice IFO du climat des affaires en Allemagne à 10h, les déclarations du président de la BCE Mario Draghi à 14h15 et l’annonce des prévisions économiques et monétaires aux Etats-Unis à 20h15.
 

Scénario EUR/USD du jour:
 

Aujourd'hui, la parité devrait trouver un support à 1.2754 et une résistance à 1.3039 son plus haut de mardi. Notre vision continue à être légèrement haussière pour la paire EUR/USD en dépit d'un repli croissant sur les valeurs refuges depuis 48h. L'euro est en phase de consolidation mais nul n'est en mesure pour le moment d'évaluer jusqu'à quand. Tout dépendra de l'issue des négociations à Athènes.
 
Par Ronald Martinez