93424-facebook-logo-iconeLa rumeur avait d'abord commencé à se propager sur Twitter puis, rapidement, la presse écrite et internet s'est emparée de l'information: le géant des réseaux sociaux, Facebook, pourrait déposer dès demain son dossier d'entrée à la Bourse de Wall Street!
 
Depuis plus d'un an et demi, les investisseurs attendaient cette échéance qui a été retardée du fait de la crise mondiale, qui a entraîné une déprime des marchés. Certains soulignent aussi les réticences du créateur du réseau social, le très discret Mark Zuckerberg, à perdre une partie du contrôle qu'il a sur son entreprise au profit d'investisseurs…
Preuve que l'entrée en Bourse est imminente, depuis le 25 janvier, l'échange de titres de Facebook a été suspendu sur les plateformes privées Second Market et surtout SharePost, seul endroit où il était, jusqu'à présent, possible d'acheter une part "symbolique" ou plus substantielle du réseau social qui revendique près de 800 millions d'utilisateurs dans le monde.
 
Si le nom de la banque d'affaires choisie pour piloter l'opération n'est pas encore connue - bien que Wall Street évoque souvent le nom de Morgan Stanley- tous s'attendent à l'une des plus grosses IPO de tous les temps dans le secteur des hautes technologies.
 
A 27 ans, Marc Zuckerger s'apprête à remplacer Bill Gates dans le panthéon des entrepreneurs richissimes!