forex-automatic-trading-in-handEn l'absence d'indicateurs macroéconomiques majeurs, comme souvent le lundi, les investisseurs se sont surtout concentrés hier sur la Grèce. Le vote du Bundestag sur le deuxième paquet d'aide au pays hellénique s'est déroulé normalement. On notera simplement que les conservateurs de la CDU/CSU ont finalement renoncé à soumettre au vote de l'Assemblée une motion s'opposant à l'augmentation du volume du mécanisme de sauvetage européen qui est encore en gestion, le MES.
Le deuxième plan d'aide à la Grèce ne devrait pas tout résoudre comme l'a estimé hier l'agence de notation Moody's dans une note. Le risque de défaut de paiement va encore rester élevé pour longtemps. Au demeurant, sans surprise, le "pays ne devrait pas être en mesure d'accéder au marché privé (de la dette) après la fin du second plan d'assistance", contrairement à ce qui est prévu.
 
Pour finir, un rapide zoom sur le marché obligataire européen où le Trésor italien a emprunté 12.25 milliards d'euros à court terme, à des taux en forte baisse, comme c'est le cas depuis le début de l'année. Ainsi, les taux des titres à six mois émis ont reculé à 1.202% contre 1.969% le 27 janvier et plus de 6% en novembre dernier.
 
Pour aujourd'hui, les cambistes auront un peu plus de données à consulter dont la publication de la confiance du consommateur, des commandes de biens durables et de l'indice de la Fed de Richmond, le tout pour les Etats-Unis, à partir de 14H30, heure de Paris.