15019Les éléments clés

- L'Eurogroupe donne son feu vert formel à une nouvelle aide à la Grèce
- Les marchés plutôt calmes en cette session de lundi
- Certaine agitation sur le NZD et l'AUD avant plusieurs chiffres américains demain
 
En ce lundi, les marchés financiers ont ouvert plutôt dans le calme. Nous n'avons pas assisté à la poursuite du rallye haussier après les bons chiffres du chômage américain publiés vendredi. Aujourd'hui, les marchés ont simplement eu la confirmation de l'entrée en récession de l'Italie, ce qui ne constitue en rien une surprise, étant donné que le pays a mis en oeuvre d'importantes mesures d'austérité. Toujours en Europe, l'Eurogroupe a aussi donné son feu vert formel à la deuxième aide à la Grèce, suite à la réussite brillante de l'opération d'échange de dettes. L'Eurogroupe a également profité de cette réunion pour faire pression sur Madrid afin de respecter l'objectif budgétaire fixé en 2013 qui ne devrait pas être atteint selon le PPE. Les marchés sont assez peu agités dans l'ensemble.
Sur le marché des matières premières, suite à la fin de l'embargo indien sur le coton, les prix ont connu un net apaisement. Il y a six jours, New Delhi avait en effet décrété un embargo inattendu sur ses exportations de coton. Cette décision avait provoqué un rallye haussier sur le coton qui n'était au final que salutaire après l'importante dégringolade de 2011.
 
Notons toutefois qu'à une heure de la fermeture de la Bourse de Paris, un regain d'activités a eu lieu sur les paires matières premières (NZD et AUD) juste avant l'annonce demain de plusieurs indicateurs américains majeurs. La deux devises ont nettement chuté face à l'USD. Le NZD de près de 0.7% en une seule séance et l'AUD de 0.8%. Cette chute est la conséquence directe de sondages indiquant que les ventes au détail outre-Atlantique ont probablement augmenté de 1.1% en février, le plus en cinq mois, ce qui pourrait au final éviter à la Fed de prendre de nouvelles mesures de soutien.
 
Rappelons que Ben Bernanke avait affirmé, le 25 janvier dernier, que les membres du FOMC considéraient l'opportunité d'achats additionnels d'actifs afin de stimuler davantage la croissance, sachant que le taux directeur actuel de la banque centrale américaine ne devrait pas bouger avant au moins début 2014. Mais, si l'estimation des économistes est juste concernant les ventes au détail, de nouveaux achats seraient alors moins pressants. Moins de liquidités sur le marché pourrait évidemment pénaliser le dollar néo-zélandais et le dollar australien. Les investisseurs auront une réponse finale à ce sujet demain.
 
En effet, les ventes au détail sont prévues à 14h30 et la décision du FOMC à 20h15. Notons aussi que l'indice ZEW allemand pour mars sera divulgué à 11h, ce qui aura un impact sur l'eurodollar.