15019Les éléments clés

- RBS table sur une hausse de l'USDCHF
- PMI manufacturiers et des services pour l'Europe ce matin
- Vers une confirmation de la tendance baissière du GBPUSD
 
Le paysage financier est assez contrasté même si les experts financiers considèrent toujours que la tendance haussière des indices européens, particulièrement du CAC 40, est loin d'être terminée. Les cambistes affichent toujours leurs inquiétudes concernant les perspectives de croissance en Chine mais certains signes positifs pèsent aussi dans la balance, comme la ratification par le Parlement grec hier du deuxième plan de sauvetage européen, ce qui a été salué par les investisseurs.
 
La devise de la zone euro en a d'ailleurs profité pour se rapprocher du niveau de 1.33 hier matin, sans toutefois le franchir hier.
On notera aussi que Royal Bank of Scotland (RBS) appelle à être acheteur sur l'USDCHF, tablant sur performance meilleure que prévu de la croissance américaine, ce qui pourrait précipiter une hausse des taux directeurs outre-Atlantique. Selon le scénario de RBS, la paire pourrait atteindre 95 centimes en milieu d'année avant de perdre du terrain vers 90 centimes en décembre prochain.

Perspectives du jour

Le calendrier économique Forex du jour est beaucoup plus chargé que les jours précédents ce qui devrait permettre au marché de trouver une nouvelle orientation. On attendra ce matin principalement les indices PMI manufacturier et services de la zone euro mais aussi de la France et de l'Allemagne. Pour les traders, l'attention se portera essentiellement sur les chiffres allemands qui sont attendus en hausse ce qui devrait confirmer les prévisions optimismes formulés hier concernant la croissance de la première économique de la zone euro. Ces données pourraient soutenir l'euro dans sa tentative de remontée même le niveau de 1.32 reste un ancrage important pour la devise face au dollar. Il faudra aussi compter avec les nouvelles commandes industrielles à 11h qui devraient freiner la tendance haussière puisqu'elles devraient sortir en recul de 2% selon le consensus contre une hausse de 3.5% précédemment.
 
Dans l'après-midi, les cambistes se réorienteront vers les chiffres américains dont les nouvelles demandes d'allocation chômage à 13h30 et à 15h un nouvel indicateur immobilier, l'indice des Prix maisons, qui fera écho aux chiffres communiqués depuis le début de la semaine. Le consensus table sur une hausse de seulement 0.2%. Comme le soulignent abondamment les économistes, l'immobilier américain est la clef de voûte de la reprise américaine, c'est pourquoi les récents chiffres, notamment les ventes de logements anciens hier, ont attiré autant l'attention.
 
Enfin, pour la paire GBPUSD, la tendance baissière devrait se confirmer ce matin avec la publication à 10h30 des ventes au détail au Royaume-Uni pour février qui sont attendues en baisse de 0.5%. Rappelons que la livre sterling avait déjà considérablement perdu du terrain hier face au dollar américain dans la foulée de la publication du rapport sur le déficit britannique et du compte-rendu de la dernière réunion de la Banque d'Angleterre.