15019Les éléments clés

- La Bourse de Paris tirée par TOTAL
- La BCE a injecté plus de 1000 Milliards d'euros de décembre à février
- L'EUR/USD toujours au dessus de 1.33
 
La Bourse de Paris a démarré la séance en baisse de -0.38% à 3.456 points, suivie d’une certaine stabilité mais tirée vers le bas par TOTAL. De même pour les autres places européennes qui évoluent en ordre dispersé avec de petites variations, alors que Wall Street est attendue en légère hausse.
 
Du côté des devises, l'euro continue de se tenir au-dessus de 1.33 à 1.3320/$ malgré certaines inquiétudes latentes sur l'Espagne. Date clef du calendrier cette semaine, les ministres des Finances européens doivent se réunir à partir de vendredi à Copenhague pour étudier les moyens de renforcer les fameux "pare-feux" anti-crise que sont le FESF (Fonds européen de stabilité financière) et le futur MESF (Mécanisme européen de stabilité financière).
Concernant les matières premières, le Brent est affiché à la baisse ce jour, contrairement à l’or qui continue sa progression, preuve que la prudence est toujours de mise pour certains investisseurs
 
Sur le front économique, en zone euro, les banques ont réduit le crédit aux entreprises en février, d'après les données publiées par la BCE, ce qui "suscite la crainte que les 489 milliards d'euros prêtés aux banques européennes par la BCE à l'issue d'un appel d'offres à trois ans en décembre n'aient pas été répercutés - au moins jusqu'à présent - dans le crédit au secteur privé", a expliqué Howard Archer, économiste de Global Insight à l'agence de presse Reuters.
 
La BCE a procédé à deux opérations de refinancement à long terme (LRTO), en l'espèce de trois mois, en décembre et en février, injectant plus de 1.000 milliards d'euros dans le secteur bancaire.
 
En France, la croissance des crédits accordés aux entreprises est toujours faible en février, s'établissant à +1.3%, après +0.3% en janvier, en données trimestrielles cvs annualisées, d'après les données publiées par la Banque de France ce mercredi.
 
Enfin, aux Etats Unis, les commandes de biens durables pour février 2012 ont progressé de 2.2% en comparaison du mois antérieur à 211.8 Mds$, contre +2.9% de consensus et -3.6% un mois avant. Hors transport, les commandes s'établissent en hausse de 1.6%, contre +1.5% de consensus et -3% en janvier.