livre sterling_1Les éléments forex clés

- Le CAC 40 a atteint un plus bas de séance depuis le début de l'année

- L'euro chute face à ses contreparties sur fond d'inquiétudes en Grèce

- Le real brésilien à un plus bas depuis 2009 sur le forex

Sur les marchés financiers, l'inquiétude était particulièrement palpable hier. Pour preuve, l'indice CAC 40 a atteint un plus bas niveau depuis le début de l'année, avant de se ressaisir légèrement ce qui a limité les pertes. L'affolement était toujours de mise alors que la Grèce ne parvient pas à former un gouvernement viable. Après l'échec du parti pro-européen de la Nouvelle Démocratie, mandat a été confiée à l'extrême-gauche et à son leader Alexis Tsipras d'essayer de former un gouvernement de coalition. Les chances d'aboutir son faible et, quand bien même Alexis Tsipras réussirait son pari, cette nouvelle aurait pour conséquence d'agiter encore plus les marchés financiers puisque son parti s'est clairement déclaré contre les récentes mesures d'austérité. Ainsi, la crainte d'une faillite de la Grèce et d'une sortie du pays de la zone euro est de nouveau au coeur des préoccupations des traders.

Ces craintes ont pénalisé très fortement la monnaie unique européenne qui a perdu 0.4% face à l'USD, chutant sous 1.2948, et près de 0.7% face au JPY se rapprochant dangereusement du niveau de 103. La paire USDJPY était aussi en baisse, le yen raflant tous les suffrages, autour de 79 yens pour un dollar, un niveau préoccupant pour les autorités nippones.

Dans la foulée, le désaveu des devises à risque et notamment des devises matières premières s'est confirmé. Ainsi, aidé par la baisse des prix du baril de pétrole, le dollar canadien a atteint hier son plus bas niveau depuis le 30 janvier face au billet vert, à 1.0063.

Poursuivant sur la même tendance qu'hier, le rand sud africain et le peso mexicain se sont aussi affaisés, avec des pertes respectives de 1.4% et de 0.9% face au dollar américain.

On notera aussi que le real brésilien, qui a eu un temps la ferveur des traders forex, poursuit sa dégringolade face au dollar, atteignant hier un plus bas depuis juillet 2009 à 1.9649, dans la foulée de rumeurs annonçant une nouvelle baisse des taux directeurs au Brésil. Sur 2012, le real s'est déjà déprécié de 4.7%.

Prévisions forex du jour

Le calendrier économique forex ne laissera pas de répit aux traders forex. L'impasse politique en Grèce mais aussi une production industrielle en France qui est attendue en repli de 0.5% devraient continuer à faire chuter l'euro/dollar…jusqu'où, c'est la question. D'un point de vue technique, des ventes massives ne sont pas à exclure si la situation empire ce qui pourrait conduire le cross à 1.2644.

La livre sterling devrait également poursuivre sa baisse face au dollar, pour la troisième journée consécutive, aidée en cela par la baisse attendue de la production industrielle de 0.3%. L'annonce des taux de la BoE ne devrait pas beaucoup modifier la donne, à moins que les membres du comité de politique monétaire ne décident d'un nouveau coup de pouce à l'économie britannique.