zone euro_forex.frLes éléments clés du Forex:

- Le dollar à la peine vendredi et durant la session asiatique de cette nuit

- G8, convergence sur la croissance mondiale

- Le dollar index face à une résistance majeure

Comme nous l'avons vu dans les jours précédents, le dollar a été massivement acheté sur le Forex, ce qui s'est traduit par une phase de sur-achat au niveau des indicateurs techniques. A chaque mouvement brutal à l'achat ou à la vente correspond un mouvement de retracement, le marché ne va que rarement droit à la hausse ou à la baisse. Les pullback espérés en milieu de semaine dernière n'ont pas eu lieu, ils ont beaucoup plus de chances d'apparaître cette semaine.

Analysons les éléments qui plaident en leur faveur:

Le tendance haussière sur le dollar américain semble de perdre de sa force, de son momentum. La journée de vendredi et la nuit dernière nous le confirment. De nombreuses paires ont retracé (EUR/USD, USD/JPY, USD/CHF...) faisant apparaître de chandeliers de consolidations.

Le dollar index se heurte à la résistance majeure des 81.5/82 qui correspond aux sommets de 2012. Il semble très improbable que le dollar arrive à casser ce niveau dans les jours à venir suite aux deux semaines d'achats massifs du billet vert. Une phase de vente du dollar américain serait donc à prévoir dans le court terme.

La convergence des dirigeants politiques du G8 face à la gestion de la crise européenne et notamment sur le maintien de la Grèce dans l'UE pourrait relâcher la pression constante des marchés sur Athènes ; du moins jusqu'au élections de juin (s'il n'y a pas de problèmes entre temps). Il ne semble donc pas fou que la monnaie unique puisse reprendre du poil de la bête face au dollar.

Le rally baissier des matières premières semble lui aussi arriver à sa fin, l'or sur-vendu dans ce contexte de crise ne devrait pas avoir de mal à dépasser les 1600$ et à s'établir à 1650$/l'once, de même pour le Light Crude. Un regain des matières premières aura pour effet de booster les devises qui leur sont liées ( Kiwi, Aussie, Loonie).

L'idéal serait maintenant d'attendre la confirmation de ce ralentissement par un nouveau chandelier de consolidation. Voici des possibilités de trade que vous pourriez effectuer:

- Le câble GBP/USD: on remarque un range de 1.56 à 1.63. Acheter à 1.58 pour viser au moins 1.60 avec un stop loss de 250 pips.

- Le Kiwi NZD/USD : à acheter entre 0.7450 et 0.7550 avec un stop en dessous de 0.74 pour laisser respirer le trade. Si les matières premières se renforce il en profitera d'autant plus.

- L'EUR/USD: Malgré tout ce que certains peuvent laisser entendre il semble improbable que l'euro atteignent les 1.20 en tous cas dans les 2 semaines à venir. Si la situation Grecque s’apaise un peu on à toutes les chances de profiter ici aussi d'un regain.

Attention à certaines paires:

Shorter l'USD/CHF peut être dangereux. Dans l'hypothèse où la Banque nationale Suisse intervient sur l'EUR/CHF pour rehausser le prix plancher de 1.20, la conséquence serait une propulsion immédiate de l'USD/CHF à la hausse, même si la tendance générale sur l'USD est baissière.

Bon trading à tous!