yoyo.jpgEn ce dernier jour de la semaine, le marché des changes connaît quelques rebondissements. En effet après avoir connu une remontée hier face à la monnaie unique européenne, le dollar a de nouveau chuté ce matin perdant durant la nuit la totalité des gains qu'il avait réalisé face à l'euro la veille.

Hier, le dollar a largement profité des mauvaises nouvelles venant de la zone euro sur lesquelles se sont focalisées les cambistes. En effet, la devise de la zone euro a encaissé un fort recul de l'indice Ifo, qui mesure le moral des chefs d'entreprise allemands, et une chute importante de l'indice composite des directeurs d'achat pour le secteur manufacturier et les services de la zone euro qui a atteint son plus bas niveau depuis novembre 2001.


Toutefois, les cambistes se sont rapidement tournés vers les chiffres provenant des Etats-Unis. Ces derniers ne les ont pas réjoui puisqu'ils ont montré l'impact persistant de la crise des subprimes, notamment de son volet immobilier, en dépit de l'examen par la Chambre des Représentants d'un plan ambitieux d'aide au secteur de l'immobilier mercredi.

Le bond des demandes hebdomadaires d'allocations chômage et la forte baisse des ventes de logements anciens le mois dernier ont considérablement plombé le rebond du dollar sur le marché des devises. Outre le Forex, Wall Street a également très mal accueilli de telles nouvelles, terminant en forte baisse avec une chute de 2,43% de l'indice Dow Jones et de 1,97% pour le Nasdaq.

En ce vendredi, les investisseurs seront surtout focalisés sur les chiffres provenant des Etats-Unis, notamment les ventes de logements neufs en juin et l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan.